Vainqueur de l’USM, le CSS gagne également deux points sur l’EST tenue en échec à Radès par l’UST.  Mais l’écart est encore conséquent entre l’EST et ses dauphins, plu de 10 points. L’AS Soliman et le Stade obtiennent des victoires réconfortantes.

Une journée où l’on n’a pas vu beaucoup de changements  en haut du tableau avec l’EST qui continue de mener largement malgré un nul à domicile devant Tataouine. L’USM s’est fait rejoindre par son vainqueur du jour, le CSS, alors que le ST a obtenu une si délicieuse victoire in extremis devant un CA qui paye cash la modestie de son effectif et les problèmes quotidiens. Pas de changements majeurs au classement, mais surtout une course intense en bas du tableau qui se confirme après les résultats de ce weekend. Le retour en compétition n’a pas été clément pour certaines équipes qui retrouvent les terrains après plus d’un mois de trêve. On devra attendre que le rythme monte même s’il y a aucun suspense avec la mainmise de l’Espérance sur ce championnat.

Si l’USM a essuyé sa deuxième défaite en quatre jours, le CSS, lui, a tiré son épingle du jeu en gagnant devant l’USM. Une victoire si chère qu’elle lui permet d’oublier un tant soit peu ses problème du moment ( problèmes financiers), mais qui le propulse à la seconde place en compagnie de l’USM. Plus que les trois points, le CSS met la pression plus sur cette USM qui a manqué (et c’est clair) d’opportunisme avec 0 buts en deux matches. Le choc CSS-USM n’a pas atteint des sommets, et on a dû attendre les 10 dernières minutes pour voir les Sfaxiens faire le break. Eduoh a pu profiter de sa position pour tromper la défense usémiste. Autant l’équipe de Fethi Jebal est heureuse de ce succès motivant, autant Lassaad Jarda et ses joueurs se mordent les doigts pour avoir été aussi inefficaces. Ils ont encore le temps de redresser la barre.

Comme l’USM, le CA est en pleine détresse en perdant sur le fil. Une défaite qui va avoir de lourdes conséquences sur une équipe qui semble perdre l’efficacité du début de la saison. Contrairement à un Stade qui se montre réaliste  à chaque fois qu’il évolue au Bardo.

La JSK s’enfonce

Pour la JSKairouan, c’est encore une fois une défaite en déplacement. Les protégés de Rafik Mhamedi n’ont pu éviter le pire à Soliman. L’équipe locale n’a pas calé, et consolide sa position en milieu du tableau (8e place). Cela dit, la JSK voit le CSH Lif, vainqueur très heureux du CAB, la rejoindre. En bas du tableau, ce n’est pas la joie pour tout le monde. Un autre championnat encore plus intense avec des positions serrées et l’indécision qui a sévi. D’autant qu’hier, l’ESMétlaoui a ramené un nul précieux de Ben Guerdene. Un point qui lui donne une dose d’oxygène, mais qui ne décide rien dans cette effrénée course pour le maintien en ligue 1. Le point ramené de l’US Tataouine devant le leader « sang et or » est aussi une preuve de cette indécision qui plane en bas du tableau. On prévoit donc des prochaines journées si palpitantes pour les clubs qui essayent de fuir la zone du danger.

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire