Le public «sang et or» aura le rôle de booster au maximum le champion d’Afrique en titre. Ce dernier compte énormément sur ses fans pour réussir la manche aller face au fort respectable TPMazembé tout à l’heure à Radès.
Le Tout-Puissant Mazembé est un vrai «prédateur» qui prend énormément de risques en attaque en tentant toujours d’imposer sa loi devant ses adversaires que ce soit dans son antre ou en déplacement. C’est le genre d’interlocuteur qui a des arguments solides lui permettant de devenir intraitable même devant un rival de gros calibre tel que l’Espérance, le champion d’Afrique en titre. Son attaque est une vraie machine à buts. Pour preuves, ses 13 buts marqués lors du tour des poules ainsi que les 60 buts qu’il a réussis jusque-là en 30 matches joués en championnat local. Soit une moyenne de deux buts par match pour les deux compétitions confondues dans lesquelles il est engagé.
Bref, c’est le genre de vrai rival qui force le respect et qui impose l’application et un mental de fer. A bon chat, bon rat comme on dit puisque l’Espérance, elle aussi, se trouve être un client que tout le monde redoute et respecte en Afrique.

Le match de l’application
Et comme on ne le répète jamais assez, le duel d’aujourd’hui se gagne seulement si la concentration et l’application sont de mise durant les 90 minutes de jeu.
C’est aussi le match tactique par excellence dans lequel la touche et l’apport du coach peuvent être décisifs en ce qui concerne le choix des hommes et le style à adopter pour empêcher l’adversaire d’asseoir son jeu qui sera forcément culotté et téméraire, notamment par le biais des contre-attaques.
Ce poids lourd de Mazembe doit être traité avec toute la prudence et la bravoure possibles, surtout quand on sait qu’il sera réellement intraitable chez lui.

Que de ballottages !
Pour ce qui est de la formation qui sera choisie par Mouine Chaâbani, il y a quand même quelques tracas. En effet, quelques absences de marque font que cette formation ne sera pas celle que tout le monde aurait souhaitée pour affronter ce géant d’Afrique dont le maillot est orné de cinq étoiles en référence à ses cinq titres remportés en Ligue des champions.
Sameh Derbali sera au repos. Et il sera remplacé par Mohamed Amine Meskini qui est quand même en grande forme ces derniers temps. De son côté, Mohamed Ali Yaâcoubi, qui a réussi à s’affirmer aussi bien au niveau de l’axe défensif que lors de ses montées en attaque avec quelques buts marqués au passage, sera un grand absent lui aussi.
Heureusement que son indisponibilité sera palliée par le retour de Khalil Chammam, le capitaine et vieux routier de l’équipe. Avec Chammam l’expérience est toujours la bienvenue, même si l’on redoute un peu son manque de compétition après deux mois passés loin des rencontres.
Au milieu du terrain également, on ne sait vraiment pas quel sera le quatuor à aligner. Kom et Coulibaly seront là mais qui sera à leurs côtés parmi Chaâlali, Bguir ou Badri car ce dernier vient juste de réintégrer le groupe après sa dernière blessure.
Et même en attaque, Khénissi, légèrement blessé, lui aussi, pourrait céder sa place à Jouini. Et malgré le fait que tous ces joueurs se connaissent parfaitement, ce chamboulement pourrait affecter les automatismes de l’équipe qui sont pourtant arrivés à leur paroxysme ces derniers temps. Il faut tout de même se rendre à l’évidence que malgré vents et marrés, l’Espérance a énormément gagné en maturité et en confiance en ses moyens depuis qu’elle a été sacrée championne d’Afrique pour la troisième fois. Et avec l’apport de son grand public, tout ira pour le mieux !

Amor BACCAR

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *