Le vainqueur passera à 2-1 et mettra la pression sur le vaincu.
On jouera tout à l’heure la troisième manche de la finale ESR-USM. Les deux équipes sont à 1 partout et ce match se jouera cette fois à Monastir. L’USM a réussi à prendre le dessus au second match et c’était son objectif comme elle l’a fait en demi-finale face à la JSK. Pour l’ESR, rien n’est encore perdu même si, moralement, c’est encore une défaite à domicile qui peut peser lourd par la suite. Les Radésiens sont forts sur le plan individuel et ont un entraîneur averti, Nidhal Abdelkerim, avec une culture de consécrations très importante à ce niveau de la compétition. Ils savent que l’USM est difficile à manier à domicile et que gagner au moins un des deux prochains matches leur permettra de revenir à Radès pour une belle ou en cas de deux victoires de remporter le titre. La défense et l’efficacité en attaque sont les deux points clefs dans la stratégie de l’ESR pour se racheter. Du côté de l’USM, ce ne sera pas si facile : l’équipe trouve son osmose et ses repères tactiques surtout en défense mais il faudra être plus régulier et surtout calme et lucide pour gérer la pression du public monastirien qui veut deux victoires et un titre de champion qui fuit depuis 2005. Ce sera un autre match et d’autres duels sous le panneau (l’élément clef dans les deux derniers matches). Celui qui gagnera mettra beaucoup de pression sur le vaincu et c’est cela l’attrait du match, à notre avis. On a tout pour une confrontation de gladiateurs.

Le programme
Monastir :
17h45 : USM-ESR (match retransmis sur la watania 2)

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *