Marzouki, Chaouat, Jelassi, Sokari, H’nid et tous les cadres seront présents pour prendre option.
RSBarkane n’est pas une illustre inconnue pour les clubs tunisiens. C’est le club qui a éliminé le CA la saison dernière et qui affronte ce soir le CSS. Les Sfaxiens sont avertis, ils jouent le carré d’as avec l’ambition d’aller le plus loin et de remporter le titre africain, une tradition pour ce club habitué à réussir en Afrique. Krol aura à gérer un adversaire qui joue vite et qui excelle dans les balles arrêtées.
Tous les paramètres sont en faveur du CSS dans ce premier round : un entraîneur qui sait préparer ses matches africains, un public qui fera le plein au stade M’hiri et un effectif pratiquement complet pour ce match capital. L’ossature sur laquelle Krol a souvent compté sera présente, armée de son courage et du capital-confiance accumulé des victoires réalisées jusque-là en coupe de la CAF. C’est ce soir que Krol et ses joueurs doivent marquer leur territoire face à un adversaire qui sait monopoliser la balle et qui fera tout pour marquer un but. H’nid devrait être de retour après une blessure qui l’a éloigné plus de trois semaines des terrains, et on aurait alors Amamou, H’nid en axe central pour protéger Dahmane, un gardien qui a beaucoup progressé. En milieu, le moteur de l’équipe, en l’occurrence Jelassi-Sokari, sera bien sollicité pour faciliter l’approche offensive emmenée par Moncer. Devant, Chaouat, appelé à être plus lucide et moins superflu, et Marzouki portent les espoirs d’un CSS qui joue pour prendre option dès l’aller. Ceci passe par un 2-0, voire plus et surtout par la protection de ses bois. Krol aura toutes les cartes en règle ce qui va l’aider à mieux aborder ce match.
Attention surtout aux moments de passage à vide que le CSS concède lorsqu’il joue au M’hiri.

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *