TUNISIE – Sélectionneur: Tahar Zaouali – Répartition des buts par joueurs: Jallali, Snoussi (2), Bouguerra, El Ayachi (2), Cherif (1), Meddeb Jaouadi, Hachana, El Kamel, Sboui, Bouali (1), Seghaier (2), Ben Salem (1), Ben Hassine (2), Ben Hamouda (2), Attia (2), Limem Dit Liouane  | Suspensions 2 min.: 6 joueurs | Jet de 7 mètres: 3/4.

MarocSélectionneur: Mesbah Moham – Répartition des buts par joueurs: Fathane (5), Boukhamsa (1), Ouafik, Kissar (1), Ashouba (2), El Azouzi, Razgui, Chartier, Labiad 1, Lamdakkar (3), El Mellakh, Laabid (2), Aguejjif, Sarghoune, El Mouaddar, Eladich | Suspensions 2 min.: 1 joueur | Jet de 7 mètres: 1/2.

Arbitres: Abdel, Sherif


Après avoir battu les Nord-Macédoniens en fin de matinée, l’équipe de Tunisie de Handball cadets a concédé, cet après-midi, le match nul face Maroc (15-15), lors de son quatrième match de poule du Trophée André Amiel 2020 (17e édition du championnat méditerranéen de Handball), à Athènes, en Grèce.

Les Tunisiens ont bien entamé la rencontre en remportant les deux premières périodes respectivement sur le score de 6-5 et 6-4.

Alors qu’ils avaient largement la maîtrise du match, les protégés de Tahar Zaouali avaient risqué gros face au sursaut des Marocains, arrivé heureusement sur le tard.

Multipliant les fautes et les suspensions de deux minutes, les Tunisiens étaient victimes d’un curieux fléchissement de leur condition physique.

Ce relâchement coupable a failli leur coûter une deuxième défaite dans ce tournoi en terminant l’ultime période sur le score de 3 buts à 6 pour les Marocains.

À l’issue de cette deuxième journée, la Tunisie est virtuellement qualifiée pour les quarts de finale de cette compétition en occupant la quatrième place du Groupe B.

Enfin, demain à 13:30 (après le changement du programme par les organisateurs-ndlr), le sept national disputera son avant-dernier match de poule face à la redoutable Croatie, toujours dans la capitale hellène.

Bonne chance les gars !


 

Charger plus d'articles
Charger plus par Abdel Aziz HALI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire