Akissa Bahri qui vient d’être proposée au poste de secrétaire d’État auprès du ministre de l’Agriculture, chargée des ressources hydrauliques dans le nouveau gouvernement d’Elyes Fakhfakh, est née en 1956. Elle est titulaire d’une maîtrise en gestion et comptabilité de l’École des Sciences économiques et de gestion de Sfax. Elle est enseignante à Institut National de l’Agriculture de Tunis (INAT).

Mme Bahri a occupé le poste de coordinatrice de la Facilité africaine de l’eau à la Banque africaine de développement (BAD) et celui de directrice régionale pour l’Afrique au sein de l’Institut international de la Gestion de l’Eau (Ghana, 2005-2010).

Ingénieure diplômée de l’École nationale supérieure agronomique de Toulouse et de l’Institut national polytechnique de Toulouse (1974-1977), elle est aussi docteure ingénieure d’Institut national polytechnique de Toulouse (1978-1982), spécialité sciences et techniques en production végétale et qualité des produits.

Elle a préparé également une deuxième thèse de doctorat en Suède à l’Institut des sciences et de la technologie (Université de Lund).

Elle est conseillère auprès de plusieurs organisations internationales dans le domaine de l’eau. Elle a reçu plusieurs distinctions au cours de sa carrière.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire