Un accord de financement de 27,5 millions d’euros (soit l’équivalent de 85,4 millions de dinars) a été signé, mardi, entre la Banque allemande de développement (KfW) et le Gouvernement Tunisien, au Ministère des Affaires Étrangères.

Selon un communiqué publié par le bureau de la KfW en Tunisie, l’accord vise à mettre en œuvre les composantes de la deuxième phase de modernisation du canal Medjerda Cap Bon (CMCB II) qui s’inscrit dans le cadre du programme de gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) pour le développement des régions rurales de la Tunisie.

Il servira également, au financement de trois composantes à savoir l’auscultation complète de tous les ouvrages situés sur le canal, la modernisation de la station de pompage de Béjaoua et le doublement de la conduite forcée et la réhabilitation du canal au niveau de Borj Cédria.

La réalisation du projet, qui vient compléter la première phase en cours de réalisation, est confiée au ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.

Le projet, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération financière entre la Tunisie et l’Allemagne, vise à moderniser et assurer une exploitation optimale de toutes les infrastructures et les équipements du Canal Medjerda Cap Bon, considéré comme un axe de développement économique et social et répondre durablement aux besoins croissants d’eau potable et d’eau d’irrigation.

L’eau du Canal Medjerda Cap Bon est utilisée pour l’irrigation de 19,000 ha des champs agricoles et assure l’alimentation en eau potable du Grand Tunis, de la zone du Sahel et de Sfax.

 

 

(Image par Alexas_Fotos de Pixabay )

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    25/02/2020 à 12:43

    Ce petit prêt est à quel taux d’intérêt et pour réaliser quel projet ? Dites nous franchement le pays aujourd’hui est endetté à quel niveau et nos enfants vont ils pouvoir rembourser la dette ?

    Répondre

Laisser un commentaire