Un tragique accident survenu, mardi après-midi, sur la route nationale n°17 (RN17), entre Boulaaba et la ville de Kasserine, a provoqué la mort de cinq institutrices, apprend l’agence TAP de source de la Protection civile. Les cinq victimes sont décédées sur le coup.

Selon les premières constations, la voiture qui transportait les institutrices a dérapé et heurté un camion semi-remorque avant de se renverser.

Des unités de la protection civile, dépêchées sur place, ont évacué les corps des victimes et les ont transportés, à l’hôpital régional de Kasserine.

En signe de deuil pour les cinq enseignantes, la fédération de l’enseignement de base, section de Kasserine, a décidé de suspendre les cours dans toutes les écoles de la région, durant la journée de mercredi.
La section de la fédération appelle le corps enseignant à prendre part aux funérailles des victimes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Maghzaoui

    29/02/2020 à 18:46

    Pas un jour qui passe sans lire ou entendre qu’il y a des morts et des blessés sur les routes Tunisiennes, mais apparemment et sans distinction, aucun gouvernement ne s’est intéressé de freiner cet hécatombe qui touche toutes les familles Tunisiennes et  » étrangères qui empruntent les routes du pays. » Beaucoup parmi nous , ils vous diront que c’est le destin,alors qu’en réalité les causes sont multiples dont voici quelques unes: les mauvais état des routes et le manque d’entretien, la conduite en état d’ébriété, des pneus lisses, la vitesse, le non respect des signaux routières et enfin l’incivilité absolue des conducteurs Tunisiens.Les accidents de la route en Tunisie se chiffrent à plusieurs centaines de millions d’Euros qui avoisine le milliard d’Euros de dégâts physiques, matériels, et moraux. À quand va-t- on laisser ces criminels de la route assassiner les Tunisiens ?.

    Répondre

Laisser un commentaire