Battue sur le fil devant l’expérimentée Kvitova 7-6 et 7-6, Ons Jabeur sort la tête haute avec même un goût d’inachevé.

C’est encore une fois quelques détails qui l’ont empêchée d’aller plus loin sur un tournoi de haut niveau. Après avoir dominé Pliskova au tour précédent, Ons Jabeur avait affaire à Kvitova, une joueuse du top 20 et qui a une longue expérience. Un match pas très spectaculaire avec des erreurs de part et d’autre et également beaucoup de crispation dans les moments clés. Kvitova entame en trombe le match 4-1 mais voit notre joueuse revenir en force et manier son tennis technique (4-4). C’est le « tie-break » où Kvitova impose la précision de son coup droit et l’effet « slice » au service. Et au deuxième set elle arrive à prendre le service de Jabeur à 3-3, mais notre joueuse résiste et offre des coups superbes et un service assez costaud ( malgré un fléchissement physique et quelques bobos à la cuisse droite). Elle joue bien, elle fait douter Kvitova pour avoir deux balles de set à 6 jeux à 5. Mais encore une fois, ces vilaines fautes directes qui lui coûtent le jeu et le set. Au tie-break, elle cède à l’imprécision et à la nervosité devant une Kvitova aidée par la réussite de ses coups et par sa grande expérience. Le réveil à la fin du jeu décisif ne change rien, Kvitova exploite sa troisième balle de match et gagne. C’était facile dans les deux jeux décisifs mais ô combien difficile en cours de match. Rien à reprocher à notre joueuse, elle a offert un beau tennis, d’énormes sensations au public tunisien à Doha. Quelques détails restent à soigner pour surfer sur cette vague du beau et du fin tennis. Elle excelle en ce début de saison. Elle a joué d’égal à égal avec les plus grandes joueuses du circuit. Elle a même joué mieux dans les échanges en les déstabilisant. Ons Jabeur va avancer au classement et va encore donner du fil à retordre à toutes ces joueuses du top 20. Elle est éliminée oui, mais avec la tête haute et en jouant bien et en faisant honneur à son pays. Vraiment et sans le moindre chauvinisme, Ons Jabeur était magnifique, et on espère que le tennis qu’elle a joué se poursuivra encore.

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire