C’est toute la splendeur de la Renaissance qui rencontre l’innovation technologique pour que le public puisse découvrir et admirer le génie de Raffaello, le portraitiste italien.

La galerie Macam du Musée national d’art moderne et contemporain de la Cité de la culture a célébré, dans une ambiance très festive vendredi dernier, le vernissage de l’exposition «Raffaello, le portraitiste», en présence de son Excellence l’ambassadeur d’Italie en Tunisie, de Rabaa Jedidi, directrice du Musée national d’art moderne et contemporain et d’un grand nombre d’invités et d’amateurs d’arts plastiques. Cette exposition présente des reproductions en HD de 14 des plus célèbres portraits du peintre italien de la Renaissance dans un style et une démarche utilisant le nec plus ultra de la technologie de reproduction et de présentation des œuvres d’art. La galerie a été spécialement agencée techniquement et esthétiquement pour une meilleure présentation des œuvres de ce grand artiste de la Renaissance. Ces prouesses ont été réalisées avec des techniques très avancées permettant la reproduction des détails les plus infimes des œuvres originales à l’instar des rayures ou des éclats de textures. Les œuvres présentées sont translucides, plaquées sur un fond lumineux, ce qui leur confère une profondeur et un volume parfaits qui accentuent leur beauté quasi magique. 

Les œuvres présentées sont translucides, plaquées sur un fond lumineux, ce qui leur confère une profondeur et un volume parfaits qui accentuent leur beauté quasi magique.

Les portraits du peintre italien, reproduits à très haute définition ne sont pas les seules attractions de ce grand événement. Une installation multimédia a été placée au centre du hall central inférieur de la Cité de la culture, offrant à voir et à découvrir d’autres œuvres de cet artiste mais aussi les grandes étapes de la période de la Renaissance qui a inauguré une nouvelle ère de l’histoire de l’humanité et transformé le cours de la civilisation humaine. C’est toute la splendeur de la Renaissance qui rencontre l’innovation technologique pour que le public puisse découvrir et admirer le génie de Urbino.

Pour un événement, c’en fut un de grand, car cette exposition est la première d’une grande tournée internationale organisée à  l’occasion du 5e centenaire de la mort de Raffaello, un des plus célèbres portraitistes italiens de la Renaissance, par le Ministère italien des Affaires étrangères et la RAI qui ont choisi Tunis et sa prestigieuse Cité de la culture comme première étape de cette exposition itinérante.

Cette exposition fait partie du projet Opéra Omnia, qui est né de la constatation que la totalité du patrimoine artistique —De Vinci, Raffaello, Caravaggio et d’autres maîtres de la peinture italienne— est dispersé dans différents musées, églises et collections privées et ceci rend impossible la réalisation de grandes expositions monographiques. Grâce à Opera Omnia les expositions peuvent être facilement transportées et installées partout dans le monde. Le professeur Antonio Paolucci, un des plus importants experts internationaux et curateur de l’exposition, certifie la rigueur scientifique qui est à la base du projet.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire