Ghofrane Khelifi, la révélation.
L’équipe de Tunisie a émergé du lot au championnat d’Afrique disputé en Afrique du Sud. Elle a remporté quatre médailles d’or, une argent et trois bronze. Une moisson de médailles d’or qui nous comble de fierté. Par équipes, et bien qu’amoindrie d’une catégorie de poids, notre équipe nationale a pris le meilleur en finale sur son homologue marocaine. Elle a ainsi conservé son titre.

Ghofrane Khélifi (57 kg) a été la meilleure athlète tunisienne de ce championnat. Elle a remporté trois combats. Le premier dans le cadre des compétitions individuelles, en battant son adversaire égyptienne en finale. Ses autres victoires ont été réalisées pour le compte de la compétition par équipes. Elle a gagné un premier combat, puis un deuxième décisif qui a permis à l’équipe nationale de battre l’équipe marocaine (4-3). Les  deux autres vainqueurs dans la compétition par équipes sont Nihel Cheikhrouhou et Fayçal Jaballah. Et si la première a confirmé son titre africain, le second s’est racheté après avoir déçu lors de la joute individuelle.

Nihel Landolsi monte en grade

Une autre athlète s’est illustrée au cours de cette joute africaine.

Il s’agit de Nihel Landolsi (70 kg) qui a remporté son premier titre africain. Elle a pris le dessus sur des adversaires, dont notamment la Marocaine  Asma Niang 5e mondiale, et l’Algérienne Souad Bel Lakhal en finale : «Landolsi a fait étalage de tout son art», nous a confié le président de la Fédération tunisienne de judo, Skander Hachicha.Parallèlement à la médaille d’or de Nihel Landolsi, les trois autres médailles d’or individuelles ont été remportées par Frej Dhouibi, Ghofrane Khélifi et Nihel Cheikhrouhou (plus 78 kg).

La médaille d’argent a été glanée par Abdelaziz Ben Ammar et les trois médailles de bronze ont été remportées par Oumaima Bédoui, Sarra M’Zoughi et Mahmoud Senoussi. «Bien qu’amoindrie de quelques catégories de poids, notre équipe nationale a été impressionnante», a fait savoir le directeur technique de la Fédération tunisienne de judo, Aberrazak Turki.

Salah KA.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *