Durant les 46 années écoulées, plus d’un millier de médecins chinois ont rendu service aux populations de Tunis, de Jendouba, de Médenine et de Sidi Bouzid.

La présidence de la République a exprimé, samedi dernier, sa reconnaissance envers la République de Chine pour son initiative de fournir à la Tunisie du matériel et des équipements médicaux en vue de conforter les efforts du pays dans sa lutte contre le Covid-19 et de renforcer les mesures préventives visant à limiter sa propagation.

En effet, la Chine a affiché sa prédisposition à envoyer une équipe médicale en Tunisie et de lui fournir des équipements de protection individuelle (bavettes, produits et gels désinfectants), et ce, dans le cadre de la lutte et la prévention du coronavirus.
Cet élan de solidarité qu’affiche la Chine avec la Tunisie puise ses racines dans les relations bilatérales sino-tunisiennes qui remontent aux années soixante.

Établies il y a 55 ans, les relations diplomatiques entre les deux pays connaissent une évolution régulière et continue. Ce partenariat de plus d’un demi-siècle se distingue par trois caractéristiques.
Malgré les différences au niveau du système social et des idéologies, la Chine et la Tunisie ont toujours eu des relations fondées sur le respect mutuel, des rapports d’égal à égal, et une convergence des vues sur les questions qui touchent aux intérêts vitaux et aux préoccupations majeures des deux pays.

La Tunisie a toujours été d’un soutien indéfectible sur les questions relatives à Taïwan et sur d’autres questions et la Chine a continué à soutenir la Tunisie dans ses efforts pour préserver sa souveraineté et son intégrité territoriale et pour assurer le développement économique et social durable du pays et la consolidation de sa transition.

Le canal Medjerda-Cap-Bon et le Centre culturel et sportif de la jeunesse d’El Menzah, financés par la Chine, sont des témoignages éloquents de cette amitié. On peut citer d’autres projets tels que la construction du Centre hospitalo-universitaire de Sfax, le projet du Centre culturel et sportif de Ben Arous ou encore celui de l’Académie diplomatique.
Autre exemple de cette amitié, l’ouverture l’année dernière, en Tunisie, du premier Centre sino-arabe de la navigation satellitaire Beidou. Il est le premier centre chinois du genre à l’étranger.

s

Depuis plus de 50 ans, la Chine a dépêché, au total, 26 mille médecins dans 71 pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe, d’Amérique et d’Océanie. Ils ont prodigué des soins à 280 millions de patients. Les équipes médicales chinoises ont apporté une contribution remarquable à la promotion et au développement des services de santé des pays bénéficiaires, à l’amélioration de la santé de la population et au renforcement de l’amitié et de la confiance entre le peuple chinois et les citoyens des pays en développement.

Actuellement, les équipes médicales chinoises sont présentes et actives dans 56 pays, dont la Tunisie. En effet, la Chine avait mobilisé, en 1973, sa première mission médicale en Tunisie. Durant les 46 années écoulées, plus d’un millier de médecins chinois ont rendu service aux populations de Tunis, de Jendouba, de Médenine et de Sidi Bouzid.

Ils ont assuré des services de consultations pour 5 millions 760 mille patients tunisiens et fourni des soins médicaux pour 880 mille malades hospitalisés. Ils ont aussi réalisé 320 mille interventions chirurgicales et sauvé de nombreux patients de la mort. L’équipe médicale chinoise en Tunisie a contribué, de manière positive, au développement des services médicaux et au renforcement des ressources médicales en Tunisie. Les membres de ces équipes médicales sont devenus des messagers de la santé et de l’amitié entre nos deux peuples.

L’équipe médicale chinoise assure, par ailleurs, une mission de formation du personnel médical tunisien par le biais de l’enseignement clinique, l’organisation de conférences thématiques et d’ateliers de formation.
C’est pour toutes ces raisons que la Tunisie tient à renforcer la coopération avec la Chine en matière d’échange d’expertises et pour consolider la coordination entre les autorités compétentes des deux pays, dans le cadre des efforts internationaux de lutte contre le Covid-19.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

2 Commentaires

  1. karabaka youssef

    16/03/2020 à 10:53

    ils travaillent pour le future. ils renversent les crises en opportunités et chances: « ebsahetthom », ils travaillent pour l’intérêt général: ne me donne pas un poisson mais me fait apprendre comment le pêcher.

    Répondre

  2. Liberte

    16/03/2020 à 11:09

    Je crois pas du tout à l’aide chinoise, le virus est issu de chez eux, l’origine du coronavirus est chinoise suite à des travaux et recherches sur un virus appelé SIDA et l’expérience a échoué pour aboutir à ce virus ( quand on réalise des expériences genres OGM ), on ne peut tomber et aboutir qu’à des accidents mortels , la preuve. Bref les chinois ont trouvé le remède et maintenant ils le vendent, l’Italie et maintenant la Tunisie .

    Répondre

Laisser un commentaire