Ingénieur en génie civil, très peu pour lui, Tarek Fakhfekh est resté sur sa faim… Son rêve et premier amour, c’est la peinture… Il répond à cet appel incessant, à ce rêve de toujours et s’envole pour le Canada… Là, il poursuit des études de beaux-arts. Diplôme en main, il se lance dans cette aventure tant rêvée : la peinture.

Une belle aventure initiée d’abord par l’aquarelle. Après quinze années au Canada et plusieurs expositions, Tarek Fakhfekh retourne au bercail en 2003. Là il impose son empreinte, et ce, à travers quinze expositions tour à tour à l’espace Sadika, Bel Art, Sophonisbe, Sidi Bou Saïd, Caliga et au Centre culturel Ibn-Khaldoun. Après l’aquarelle, notre peintre a élu domicile dans la peinture à l’huile avec une prédilection pour l’acrylique dévoilant des touches classiques «bien noyées dans la modernité» comme il se plaît à l’affirmer.

Au final, notre peintre a choisi de s’exprimer à travers le figuratif… Ses touches restent nostalgiques. Elles transcrivent des visages, des portraits et des personnages déambulant dans les dédales de la Médina ou au beau milieu d’un souk. Sefsari et Djellaba habillent ses toiles… Ses peintures sont rehaussées par des couleurs éclatantes, voire chatoyantes… Le blanc lumineux est maître des céans… Cette couleur confère à ses toiles un coup d’éclat… Elle domine semant ça et là une fraîcheur le moins qu’on puisse dire transcendante… Alors il se lance dans la peinture d’êtres semblant être des êtres de lumière, aériens…

Son pinceau capte chaque mouvement, chaque expression… Les visages sont expressifs, aucun détail ne lui échappe… La moindre mimique est illustrée… Ses touches sont subtiles et minutieuses et alertes aux moindres ridules. La Tunisie traditionnelle est son étendard… Elle occupe une place de choix dans les créations de Tarek Fakhfekh. Un rendu réaliste modernisé par une palette vive et très variée… Comme un souci d’impressionnisme balayé par un figuratif saillant obéissant à un pinceau volubile et fluide… Avant de juxtaposer les couleurs, le peintre dessine au fusain… D’humeur joviale, Tarek Fakhfekh parsème son optimisme à tout-va et c’est contagieux. Il nous baigne dans une ambiance chaleureuse… Ses touches sont des éclats qui pérennisent des gestuelles. Son pinceau enfante des personnages dynamiques en mouvance… On les voit presque bouger… Ses toiles sont en mouvance et brillent de tous leurs éclats… L’Abstrait il compte bien y arriver un jour… Mais pas pour maintenant… nous dit-il… «Il faut une bonne quarantaine d’années d’expérience pour y accéder et il cite, à cet effet, les œuvres de Picasso… Pour lui, l’abstraction ne doit pas être une facilité, mais l’apothéose d’une longue carrière de peinture.

En attendant, notre peintre a élu domicile dans le figuratif teinté d’impressionnisme mis en valeur par une palette pluridimensionnelle éclatante… Il revendique la luminosité qui ressort de ses tableaux faite à bon escient pour parsemer la joie de vivre.  Les tableaux de Tarek Fakhfekh nous offrent une Tunisie habillée de ses plus beaux atours belle et désirable… Chaque touche de son pinceau lui déclare son amour. Il l’aime typée et traditionnelle… déambulant dans ses vieilles villes… Notre peintre ose la couleur et nous invite à voyager dans un univers lumineux qui brille de tout son éclat… Vous avez rendez-vous avec le peintre Tarek Fakhfekh du 4 au 19 avril à la galerie Essadi dans une exposition intitulée «Now and then». Alors, bonne balade dans les dédales d’une Tunisie qui déroule son charme aux visiteurs.

Charger plus d'articles
Charger plus par Najette Kacem
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire