On ne vit plus, on ne se touche plus, on ne se fréquente plus et on ne se regarde plus …l’être humain a peur de l’autre !

La folie a désormais pris le pas sur notre raison. Tout est virus !

Des informations, vraies ou fausses qu’elles soient, créent dans le monde une masse d’individus déprimés qui ne peuvent même plus aller consulter leur médecin ou leur psychologue.                

Les supermarchés sont quotidiennement pris d’assaut…Malheur à ne pas rester à moins d’un mètre de votre voisin, avec un masque, des gants, de la cellophane qui emballe votre corps comme une saucisse pourrie en état de décomposition.

La file d’attente aux banques, aux bureaux de poste… ressemble de plus en plus à celle des temps de guerre pour arracher un morceau de pain noir. Cafés, bars, lieux de rencontre, où la « corona » était autrefois reine … restent fermés à cause du terrible virus venu de, je n’en sais pas d’où …

Vous ne pouvez même plus ouvrir votre boîte e-mail…on ne parle que de virus et de décès !

Des gens semblent avoir perdu la raison… en Italie comme en Espagne ou en France, des femmes et des hommes en quarantaine, confinés chez eux, commencent à chanter, à jouer, à marcher ou à courir sur les balcons de leur maison, pour ceux qui ont la chance d’en avoir… Se donnant rendez-vous à une heure précise pour allumer des bougies comme dans un cimetière pour faire la prière des morts!

Plus personne ne comprend rien, on ne réfléchit plus ! Gare à toi si tu essaies même pour une seule seconde de penser… aux yeux de tous, tu deviendras alors un « complotiste », un «négationniste », et tu mérites d’être immédiatement abattu!    

Nous sommes entrés dans la logique de « tout et le contraire de tout », « avec moi ou contre moi ». Une véritable dictature mondiale de la pensée, de l’opinion, de la liberté d’expression. «La vérité» ne serait donc que celle véhiculée par les médias, par ces émissions de télévision qui ont nivelé et détruit le génie humain, sa culture…

Maintenant, tout s’arrête, pensant exactement comme un citoyen moyen de l’Iowa, ignore de tout ce qui se passe dans ce monde, dans notre pays, dans notre ville … Ignorant l’existence de Haïti ou du Surinam.

Mais tout cela n’a pas d’importance !

Ce qui importe, c’est comment effrayer tout un peuple, comment créer en lui la panique depuis son réveil… ce qui importe, c’est comment isoler l’individu, le faire entrer dans la paranoïa, le préparer contre «l’ennemi», oui, cet ennemi que personne n’a jamais vu, jamais connu, cet ennemi qui, jusqu’il y a trois jours, on ne connaissait même pas son existence.

Aujourd’hui, cet ennemi devient le seul ennemi que vous devez exterminer si vous ne voulez pas qu’il vous extermine!

Pendant ce temps-là, le véritable ennemi rentre dans vos maisons, il s’installe, il se sert…

Toute l’humanité est désormais déshumanisée, privée de sentiments, dirigée, manœuvrée et privée de la chose la plus importante qu’elle possédait : l’intelligence.

Charger plus d'articles
Charger plus par Alfonso Campisi
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire