L’acteur tunisien vivant en Italie, Ahmed Hafiene, vient de lancer un appel de solidarité pour les Tunisiens vivant à l’étranger afin de soutenir le ministère de la Santé pendant cette crise. Il donne également son point de vue sur le comportement nonchalant des Tunisiens et explique pourquoi il a fait une vidéo, lui, d’habitude timide et discret.     


En tant que citoyen tunisien résidant en Italie, comment vivez-vous cette situation  alarmante liée au coronavirus dans l’un des pays les plus touchés par la pandémie ?

Je suis en confinement comme tous les citoyens sauf que j’ai commencé ce confinement spontanément avant même la décision de l’Etat, et ce, par acquis de conscience citoyenne. Cela dit c’est un confinement qui n’est pas du tout embarrassant pour moi puisque je profite de cette occasion pour  mieux communiquer avec ma famille .Et puisque les écoles sont fermées j’ai profité de cette occasion pour assister mon fils à faire ses cours à la maison. J’en profite également pour lire des livres et regarder des films intéressants. Je suis même en train de penser à organiser des soirées virtuelles de discussion entre amis sur Facebook.

Que conseillez- vous à ceux qui ont peur de s’ennuyer pendant le confinement ?

Je me rappelle d’un éminent intellectuel tunisien spécialiste dans  l’histoire des idées économiques qui, lorsqu’il rentre   d’Allemagne et retrouve son entourage groupé devant la télé, leur dit : «Vous êtes scotché à la télé , éteignez-moi ça qu’on discute entre nous ! ». Moi je ne regarde  pas trop la télé mais je pense que c’est une occasion extraordinaire de discuter, de dialoguer et de se redécouvrir en famille, chose dont le rythme de la modernité nous a privés.

Vous avez déclaré dans votre vidéo que l’Italie est en train de payer la facture de la nonchalance de certains de ses citoyens vis-à-vis du Covid-19.  En Tunisie aussi nous avons cette nonchalance et cette inconscience  qui poussent certains à organiser même des fêtes de mariage…

Je suis au courant de tout ce qui se passe en Tunisie et surtout à la radio puisque je suis un consommateur de radio et pas de télé. Sans rien vous cacher et d’après les informations, j’ai vraiment peur des conséquences graves de cette situation. Les gens doivent être conscients et disciplinés. Même la Chine, qui a  pu en quelque sorte lutter contre ce virus, enregistre de nouveaux cas qui viennent de l’extérieur du pays. C’est un virus qui ne connaît pas de trêve… Voila pourquoi je m’inquiète.

Comment vivent les  Tunisiens cette situation en Italie actuellement ? Est- ce qu’ il y a une réelle prise de conscience ?

Il y a beaucoup de Tunisiens qui ont déjà pris leur billet d’avion pour rentrer mais quand ils ont découvert l’étendue du danger, certains (vraiment responsables et consciencieux) ont  rebroussé chemin depuis l’aéroport en  renonçant  au  voyage. Ils avaient peur de contaminer d’autres gens au cas où ils seraient porteurs du virus. Et il y a ceux qui ont insisté pour partir malheureusement par nonchalance.

Personnellement, étant résident en Italie, j’ai refusé de partir quand on m’a proposé  de prendre le vol de rapatriement vers la Tunisie. Je connais beaucoup d’ouvriers tunisiens en Italie qui disent : «Celui qui rentre en Tunisie ne me représente pas .Il mérite d’être puni ». Je demande à mes concitoyens en Tunisie de ne pas généraliser leur jugement sur leurs compatriotes qui vivent en Italie les traitant tous de laxistes. Bien au contraire notre cœur est en Tunisie et le reste à l’étranger et ça ne date pas d’aujourd’hui.

D’autre part, nous avons une grande solidarité entre Tunisiens en Italie. On est tout le temps  en communication et on essaie de  s’entraider. Nous avons une page importante pour notre communauté qui s’appelle «Tammeni 3alik» créée par la maison du Tunisien à l’initiative de Mr. Faouzi Mrabet qui nous permet de communiquer ensemble et de rester tout le temps à jour. Nous essayons également  de soutenir les étudiants tunisiens  qui vivent dans  des conditions modestes parce qu’ils  représentent un projet  de compétences et c’est un devoir.        

Vous n’êtes pas habitué à faire des vidéos et à vous exposer  sur Facebook, qu’est-ce qui vous a poussé à le faire ?

En effet je suis quelqu’un de plutôt timide et discret. Je ne suis pas à ce point américanisé ! Si j’ai à apparaître je le fais devant une caméra de cinéma. J’ai fait cette  vidéo parce que j’ai vu des vidéos de Tunisiens inconscients du danger qui font la fête  entre autres comportements périlleux. Il y a aussi tous ces racontars autour de l’ail qui combat le virus Corona et qui permet aux commerçants de profiter de l’ignorance des gens. J’ai vu des gens qui s’exposent au pire…  A ce point on prend des risques avec la vie ? J’ai voulu donc réagir en toute spontanéité et sans pensée préétablie. La facture de la nonchalance est lourde à payer. Il faut respecter le confinement. J’espère que cette vidéo aura des répercussions positives et beaucoup de gens ont réagi positivement.

Comment jugez- vous le travail des missions consulaires  tunisiennes en Italie pendant cette crise ?….   

J’ai eu l’honneur d’être le président de l’IRIE en Italie  pendant les dernières élections tunisiennes et j’ai découvert que nous avons de véritables compétences surtout au ministère des Affaires étrangères  et dans nos consulats et notre ambassade en Italie. Je voudrais vraiment saluer ces gens qui travaillent d’arrache-pieds  (jusqu’à  16  heures par jour)dans cette situation difficile. Les gens oublient  parfois  ces soldats de l’ombre et continuent à les critiquer….

Les Tunisiens sont en confinement à partir d’hier, quel est votre message pour eux ?   

J’espère qu’il nous donnera l’occasion d’être solidaires et d’éprouver de l’amour pour son prochain. Je sais aussi qu’il y a beaucoup de profiteurs de cette crise et qui augmentent les prix de manière excessive et pour moi c’est une véritable honte ! J’espère que ces comportements seront contrôlés et éliminés  en ces temps difficiles. J’espère également que tous les Tunisiens se conformeront au confinement.  C’est une crise qui nous a appris beaucoup de choses  sur nous-mêmes,  sur les  règles d’hygiène à respecter et jusqu’à nos capacités numériques  pour l’enseignement qui comportent encore des failles.  Mon message pour  les Tunisiens qui vivent à l’étranger est  de soutenir financièrement le ministère de la Santé  à travers ce RIB consacré à tous les Tunisiens dans le monde : LPTNTNTt 5917000000000000181817.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salem Trabelsi
Charger plus dans Culture

Un commentaire

  1. Mahmoud jemni

    24/03/2020 à 12:39

    Bravo Ahmed l’artiste CITOYEN!

    Répondre

Laisser un commentaire