Des médecins tunisiens entament des essais cliniques avec usage de la Chloroquine pour traiter les patients porteurs du virus

Des médecins tunisiens ont entamé l’usage de la chloroquine, traitement antipaludique, en association avec d’autres médicaments dans le cadre d’essais cliniques visant à traiter des sujets contaminés par le Covid-19, a annoncé, mardi à la TAP, le directeur général des soins de santé de base, Chokri Hammouda.

Dans une déclaration à la TAP, Hammouda a indiqué que ces essais sont menés par un groupe de scientifiques et de chercheurs en Tunisie en coordination avec le Laboratoire national de contrôle des médicaments (LNCM), le Centre national de pharmacovigilance et l’Instance nationale de l’évaluation et de l’accréditation en santé (INEAS), soulignant que la direction des soins de santé de base  » a fait l’acquisition de quantités suffisantes de Chloroquine, grâce au soutien de la Pharmacie centrale et de la Banque Centrale « .

Hammouda avait dans des déclarations précédentes a la TAP, souligné que l’administration de la Chloroquine, médicament initialement réservé au traitement du paludisme, ne doit s’effectuer que sur ordonnance médicale délivrée par des médecins spécialistes parmi les participants aux essais cliniques, notant que les praticiens non spécialistes ne sont pas en mesure de prescrire ce médicament, dans un souci d’éviter d’éventuels effets secondaires.

Le démarrage des essais cliniques avec usage de la Chloroquine, intervient quelques jours après la décision du ministre de la Santé, Abdellatif Mekki, d’utiliser ce médicament pour traiter des patients porteurs du virus.
Mekki avait dans ce contexte indiqué que les départements ministériels de la Sante et de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ont alloué des fonds d’une valeur de 2.5 millions de dinars pour financer des études et recherches portant sur l’usage de la Chloroquine dans le traitement des patients atteints par le Coronavirus.

3 Commentaires

  1. Liberte

    24/03/2020 à 19:03

    Enfin depuis deux jours on a suivi mes détectives, pour opter au remède de là chlorokine, c’est le seul moyen efficace a 75%

    Répondre

    • slim

      25/03/2020 à 10:04

      « Mes détectives » ? vous en avez combien ?
      Chloroquine*
      75% ? c’est un chiffre sorti par une étude ou du chapeau ?
      Sinon, oui, il vaut mieux se baser sur les analyses de Dr. Raoul et les résultats déjà prometteurs des tests réalisés aux US que suivre la France dans son entêtement.

      Répondre

  2. Khaled Elhammi

    24/03/2020 à 22:15

    Il est normal que vous précisiez où se déroulent ces essais, combien de personnes contaminées sont traitées, y’a t’il un groupe témoin et surtout est-ce que le protocole retenu est celui du Prof Didier Raoult de Marseille ?
    Autre point: le communiqué de 21/3 du ministère de la santé autorise les médecins spécialisés à recourir à la chloroquine pour soigner leurs malades. Ce médicament n’étant plus disponible dans les pharmacies est-ce que le ministère de la santé va autoriser le réapprovisionnement des pharmacies ?
    Merci de votre éclairage

    Répondre

Laisser un commentaire