Le festival se déclinera sur l’ensemble du territoire tunisien, gratuitement, via le lien www.gabescinemafen.com sur la plateforme Artify.


Savoir s’adapter et composer avec les chamboulements liés à la propagation du Covid-19, aux annulations de tous les événements culturels et autres, c’est ce qu’a fait le comité d’organisation du Gabès Cinéma Fen en décidant de transformer la deuxième édition du festival en une édition en ligne. Une belle manière aussi de diffuser à large échelle, de toucher, ainsi, un plus grand nombre de personnes et en même temps œuvrer au confinement de la population dans des conditions favorisant leur épanouissement dans les arts et la culture. Que de mieux qu’un festival qui s’invite chez nous à travers nos écrans !

Annoncée le 13 mars dernier, cette édition numérique est maintenant confirmée après la consultation des différents acteurs et parties impliquées dans le projet, comme l’indique l’équipe du festival dans un communiqué de presse, et sera organisée du 03 au 11 avril 2020 sous le slogan «Chouf Online». Ainsi le festival se déclinera sur l’ensemble du territoire tunisien, gratuitement, via le lien www.gabescinemafen.com sur la plateforme Artify, selon un programme qui sera détaillé très prochainement.

Le public de Gabès et d’ailleurs pourra durant 9 jours s’ouvrir au cinéma et à l’art vidéo (Fen). On nous promet une programmation cinématographique riche proposant une sélection de quarante films, des plus marquants de l’année, répartis sur une section compétitive de longs-métrages fictions et documentaires ainsi qu’une section compétitive de courts-métrages fictions et documentaires, regroupant toutes deux des films du monde arabe. La rubrique « Hors compétition » fera la part belle aux Cinémas du Monde», notent les organisateurs.  Une section spéciale, appelée Ciné-Terre et menée en partenariat avec le festival italien Strano Film Festival, présentera une série de courts-métrages ayant pour thème « La terre », ainsi qu’une section de courts-métrages tunisiens. Pour ce qui est de l’art vidéo, un medium d’expression artistique né dans les années 60 aux USA, Gabès Cinéma Fen ne sera pas en reste. El Kazma, la section Art vidéo du festival, portant le nom d’un bunker (casemate) de la 2e Guerre mondiale, installée sur la plage de Gabès, présentera douze artistes, six tunisiens et six internationaux. Parmi les vidéos sélectionnées par Paul Ardenne, commissaire de l’exposition, huit sont des premières tunisiennes, dont une internationale. El Kazma, comme l’indique l’équipe du festival, se veut un poste d’observation de la création contemporaine du monde, sans thématique prédéfinie, ni orientation particulière.

 En ce qui concerne la réalité virtuelle et les diverses activités de Gabès Cinéma Fen, telles que les formations, panels, workshops et performances artistiques, elles seront maintenues et réparties dans les mois suivant la programmation digitale.

Gabès Cinéma Fen a été créé pour soutenir le cinéma d’auteur dans le monde arabe et offrir au public l’occasion de découvrir des regards cinématographiques différents et de qualité. Le festival s’ouvre aussi aux arts contemporains et autres nouvelles approches dans les arts visuels.

Son équipe entend reprendre son format régulier lors de la troisième session, soulignant sa vocation à soutenir la scène culturelle de Gabès et du Sud tunisien, et à favoriser par là même les rencontres et échanges autour des arts visuels et de leurs problématiques.

Bravo à toute l’équipe !

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire