Une réunion par visioconférence a eu lieu, lundi, au siège du ministère des Affaires religieuses, entre les directeurs régionaux de 19 gouvernorats pour faire le bilan de la situation, en particulier des mosquées. Elle s’est déroulée en présence du ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, et de la cellule de veille et de suivi.

Selon un communiqué du département, Adhoum a préconisé d’assurer la bonne marche dans les lieux de culte en cette période exceptionnelle, notamment en effectuant les appels à la prière, les invocations et la récitation du Coran à des heures fixes.

Et de souligner l’impératif de coordonner davantage avec les autorités régionales et respecter les instructions émises par l’État pour limiter la propagation du Coronavirus et sensibiliser à l’importance de respecter le confinement total et le couvre-feu.

Quatre cadres religieux ont été, provisoirement, suspendus de leurs postes. Ils auraient violé les mesures préventives décidées dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Sept autres cadres sont aussi soupçonnés de non-respect des mesures, indique encore le ministère des Affaires religieuses qui précise que cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’application des décisions de l’État relatives au confinement total et la suspension de la prière du vendredi et la prière collective.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire