Une longue rangée de consommateurs attendent devant la porte d’une grande surface pour faire leurs emplettes. C’est que seuls cinq personnes ont droit d’entrer toutes les 15 minutes. Ils ont constaté que certains produits de consommation ne sont pas disponibles.

Une tournée dans les grandes surfaces de la place nous permet de constater que certains produits alimentaires et agricoles ne sont pas disponibles au grand dam des consommateurs. Ainsi, parmi les produits absents, on peut citer, à titre d’exemple, la farine et la semoule, deux denrées essentielles pour la préparation du pain maison. Avant même la propagation du coronavirus, les Tunisiens se sont rués vers les grandes surfaces et les épiceries pour acheter de grandes quantités de ces produits. Pourtant, les professionnels ont rassuré la population de travailler à plein régime pour fournir ces produits très prisés par les Tunisiens. Tous les autres produits ,comme les pâtes qui ont disparu des étalages quelques jours avant la pandémie, sont aujourd’hui disponibles et les consommateurs peuvent s’en procurer. En effet, les entreprises de pâtes ont redoublé d’efforts en vue d’augmenter la production et approvisionner tous les commerces, y compris les grandes surfaces qui sont très fréquentés par les consommateurs.

Des produits agricoles  indisponibles

En fait, plusieurs consommateurs préfèrent s’approvisionner des grandes surfaces pour profiter des soldes consenties sur certains produits de consommation. C’est que certains épiciers n’ont pas hésité à élever les prix de certains produits sous prétexte de la conjoncture économique difficile. Ces hausses des prix illicites ont concerné un ensemble de produits, comme les fromages, les boissons et les jus, ainsi que les biscuits. Certains citoyens ne peuvent pas se rendre compte de ces augmentations de 10, 20, voire 50 millimes lors de l’achat de plusieurs produits. Dans les grandes surfaces, les consommateurs ont constaté aussi l’absence de certains produits ,notamment en fin de journée. Les quantités de pommes de terre sont limitées et une partie est de mauvaise qualité. Le céleri est l’un des produits indisponibles des étalages notamment en fin de journée, tout comme les poissons toutes variétés confondues. Mais, en général, les autres produits sont disponibles avec des prix inchangés par rapport à la période qui a précédée la pandémie. Les agriculteurs ont déployé des efforts importants au cours de cette période difficile pour approvisionner les grandes surfaces et les marchés afin de permettre aux consommateurs d’acheter ce dont ils ont besoin en légumes, fruits et viandes rouges et blanches ,même si on a constaté un manque au niveau de la viande ovine dans certains points de vente. Certaines entreprises se sont orientées vers la vente des produits agricoles emballés, comme les carottes, les salades et même des plats préparés en affichant des prix plus élevés que ceux des produits frais, vendus en vrac.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire