La Commission technique chargée de la fixation et du suivi des prix de vente des produits pétroliers finis importés ou raffinés localement, devrait se réunir, lundi 6 avril 2020, en prévision d’un réajustement vers la baisse prévue mi-avril et suite à une baisse notable des prix sur le marché international.

La réunion annoncée par le ministre de l’énergie, des mines et de la transition énergétique Mongi Marzouk sur sa page Facebook, intervient après la parution au JORT du 3 avril 2020, d’un arrêté ministériel fixant la composition et le fonctionnement de la commission. En vertu de l’article 4 de cet arrêté, la commission se réunit sur convocation de son président, au cours des sept premiers jours, de chaque mois et chaque fois que le besoin se fait sentir.

Dans une déclaration accordée à l’Agence TAP, Mongi Marzouk avait déjà, indiqué que la réduction des prix des produits pétroliers en Tunisie est envisagée, à partir de mi-avril prochain, compte tenu de la baisse des prix sur le marché international suite à la baisse de la demande et la hausse de l’offre.

A noter l’article 5 de l’arrêté stipule que la valeur de l’ajustement mensuel du prix de vente au public, ne peut pas excéder le taux de 1,5 % du prix de la vente en vigueur depuis le dernier ajustement, et ce, à la hausse ou à la baisse. Ce taux sera porté à 2 % à compter du 1er janvier 2021, selon la même source.

Dans son statut sur facebook, où il compare l’ancien et le nouveau mécanisme, Marzouk a rappelé que l’ancien mécanisme (2016) prévoit une révision des prix tous les trois mois, avec un plafond de modification de 5 % à la baisse ou à la hausse, par rapport au prix en vigueur.

Et d’ajouter que le plafond annuel de réduction ou d’augmentation est de 18 % pour le nouveau mécanisme de 2020, contre 20 % dans l’ancien mécanisme.

Dans les deux cas, la révision est basée sur le prix d’achat moyen de l’essence ou du Gasoil et non sur le prix du pétrole brut, et ce, sur une période de trois mois pour l’ancien mécanisme et un mois pour le nouveau mécanisme.

Le ministre a souligné par ailleurs, que dans ce nouveau mécanisme, la commission technique vérifie et identifie les prix, tandis que dans l’ancien mécanisme une décision politique est nécessaire après les travaux de la commission technique.

Dans le monde, le prix du brut West Texas Intermediate (WTI-Etats-Unis) a grimpé, le 3 avril 2020, de 12 % à 28,34 dollars le baril, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en juin, est de 34,11 dollars, en progression de 14 %, selon le site spécialisé prixdubaril.com, et ce, après des baisses jamais vues depuis 2003, selon analystes internationaux.

Ces dernières années, la Tunisie est devenue de plus en plus un importateur net des produits pétroliers après l’épuisement de ses principaux gisements.

La dernière révision des prix des produits pétroliers dans le pays, remonte, au 30 mars 2019 et a introduit une modification partielle sur les prix de vente au public, comme suit :

Essence sans plomb ; hausse de 80 millimes : le nouveau prix est de 2065 millimes/litre

Gasoil prémium : une hausse de 80 millimes pour atteindre 1825 millimes/litre

Gasoil normal : une hausse de 90 millimes pour atteindre un seuil de 1570 millimes/ litre

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire