Même si cette relation privé-étatique a souvent été sujet à polémique, empressons-nous de dire que les actions apportées par le SMLP section de Gafsa, méritent tous les louanges en ce temps de (guerre) où la situation impose que tous les porteurs de la blouse blanche se resserrent les rangs pour faire face à un ennemi ravageur.

En effet, après leur contribution à l’acquisition d’un P.M.A avec d’autres acteurs, la section de Gafsa du syndicat des médecins de libre pratique vient de remettre à l’hôpital régional de Gafsa un don d’une valeur de 26 000 dinars.

Il s’agit d’un ensemble d’appareils fortement sollicités en cette pandémie, pour citer des appareils D’ECG, des kits d’intubation, des moniteurs de surveillance et des aspirateurs mobiles. Un listing d’une utilité vitale pour la prise en charge des patients affectés par le COVID 19.

Dans le même sillage, cette fraction du Corps médical contribue avec une efficience à ne plus démontrer à la pénurie des spécialistes dans cet établissement hospitalier. Alors que cette entraide prend la forme souvent d’une réquisition de la part des autorités régionales, une source digne de confiance du SMLP n’a pas cacher sa déception au vu du manque de « tact » et d’un certain de pragmatisme dans les modalités entreprises dans la cursus de réquisition. Dixit notre source…

Charger plus d'articles
Charger plus par Hafedh Trabelsi
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberrte

    11/04/2020 à 18:33

    Vous nous montrez une chambre propre bien rangée, hélas la vérité est faussée par des chambres surchargées avec au moins quatre lits complément surchargée avec des matelots sales et sans draps ni oreillers, le patien est obligent d’appoter Avec lui tout le nécessaire, couvertures draps et oreillers ainsi que ses nececaires de toilettes. Alors nous montrer ça c’est du cinéma.

    Répondre

Laisser un commentaire