Plus d’une quarantaine d’associations et d’organisations de la société civile ont annoncé, dans un communiqué conjoint publié mercredi, qu’elles portent plainte devant la HAICA, contre la chaîne El Hiwar Ettounsi, afin de prendre les mesures nécessaires à faire respecter les valeurs de l’égalité et de non-discrimination dans le paysage médiatique, conformément à la législation en vigueur.

Elles appellent la HAICA à veiller à ce que les acteurs médiatiques transmettent un discours qui respecte le droit à la différence et les droits humains, y compris les droits des personnes porteuses de handicaps et des personnes noires discriminées.

Les signataires estiment que la chaîne El Hiwar Ettounsi a diffusé trois épisodes de la sitcom « Denia Okhra » ayant un contenu discriminatoire et portant atteinte à la dignité humaine de personnes porteuses de handicap et des personnes afro-descendantes et ce, en date du 24 avril 2020 (l’épisode contenant des propos discriminatoires à l’égard des personnes porteuses de handicap) et les 26 et 29 avril 2020 (pour les deux épisodes contenant des scènes stigmatisant les personnes afro-descendantes).

Dans ce contexte, ils rappellent que ces scènes constituent des violations des certaines provisions du droit national, notamment la constitution de 2014, préambule et chapitre II, la loi 50-2018 relative à l’élimination de toutes formes de discrimination raciale, la loi 83-2005 relative à la promotion et à la protection des personnes porteuses de handicap ainsi que des engagements internationaux de la Tunisie et notamment la convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale (ratifiée par la Tunisie en date du 13 janvier 1967) et la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées (ratifiée par la Tunisie en date du 22 avril 2008).

Les associations, ONG et acteurs de la société civile, ont souligné, la nécessité de promouvoir un paysage médiatique libre, pluraliste et indépendant et appellent tous les acteurs du secteur médiatique et de la société civile à faire valoir ces principes dans le respect des principes d’égalité et de la non-discrimination.

Le communiqué rappelle que de nombreux appels de différentes associations tunisiennes demandant à la chaîne El Hiwar Ettounsi de présenter des excuses sont restés sans réponse.

À noter que parmi les organisations et associations signataires, l’Association pour la Promotion du Droit à la Différence (ADD), Minority Rights Group International (MRG), Association du Développement et des Etudes Stratégiques de Medenine (ADESM), Terre d’Asile Tunisie, l’ATFD, la LTDH, L’association tunisienne de Lutte contre la Violence, IBSAR, Association Citoyenneté, Développement, Cultures & Migrations des deux Rives (CDCMIR), Psychologues du Monde Tunisie et autres.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire