De retour «aux affaires», il y aura forcément des pertes au niveau des capacités physiques, musculaires, sans compter l’aspect technique avec le ballon. Il faudra donc un temps de préparation conséquent, un peu comme en début de saison pour préparer correctement les organismes à encaisser de grosses charges de travail. L.Dridi est donc averti.


Habitués à l’exercice physique quotidien, les footballeurs clubistes ont dû, comme tout le monde, s’adapter aux nouvelles contraintes. Et en attendant de rechausser les crampons et de retrouver l’ambiance des entraînements, les coéquipiers de Saber Khelifa sont passés depuis quelque temps déjà au cyber-entraînement collectif, par mesure de précaution il va sans dire. Les joueurs ont donc poursuivi leur préparation physique à domicile depuis un bon bout de temps. Et ce fût jusque-là un défi inédit auquel a été confronté le staff technique, Lassaâd Dridi en tête. Imperturbable, le technicien clubiste n’a pas lâché les siens, «collant aux basques» de ses protégés comme le fait un «stopper» avec la pointe adverse. Bref, selon nos informations, le plateau technique a opté pour un vrai marquage via une étroite surveillance durant la période de confinement.  Revenons aux préparatifs de la reprise, souhait de tous les inconditionnels et puristes invétérés. Désormais, le Club Africain est en mode cyber-entraînement collectif et non individualisé. C’est une seconde étape de franchie après celle relevant de la préparation spécifique et toujours à distance cependant (suivi d’un protocole élaboré par le staff technique et médical).

Préserver le lien social

Soucieux à la fois d’éviter les déplacements et de préserver le lien social, le CA a donc basculé vers la seconde étape où les joueurs participent ensemble à une séance en ligne dirigée par le plateau technique. Ce faisant, selon nos informations, tous les joueurs présents étaient motivés, adhérant aux préceptes avec application et concentration. Cette nouvelle façon de s’entraîner a été mise en place par quelques clubs de Ligue 1 pour surtout conserver un lien entre les membres de l’équipe, tout en respectant au mieux les consignes des autorités sanitaires. Bref, il est important pour un groupe de rester tous les jours en contact.

Cela dit, nous n’en sommes pas encore aux méthodes pointues prônées en Occident, avec par exemple l’ensemble de l’effectif équipé de montres spécifiques permettant au staff de recevoir différentes données, comme la fréquence cardiaque. Mais les staffs tunisiens tentent tout de même de mettre à profit cette période en travaillant avec les moyens du bord.

Au CA, les séances en question, d’une durée comprise entre 75 et 90 minutes selon les exercices, sont composées entre autres d’exercices de stabilité et de séances intensives (utilisation de vélos d’intérieur pour ceux qui ont le privilège d’en disposer). En gros, les joueurs alternent, selon les dispositions, le travail d’endurance, les exercices de stabilité et un entraînement dit «fractionné» intensif.

Discipline et ponctualité

Lassaad Dridi ne badine pas avec la discipline. Il faut comprendre par-là que le technicien du Club Africain exige des siens la même ponctualité et la même rigueur. En milieu de semaine, la liaison vidéo a duré assez longtemps. C’est pourquoi les entraînements en vidéoconférence sont des moments importants de la vie collective, en cette période précise. Comme tous nos concitoyens, un joueur pro supporte mal l’isolement. Il n’est pas évident donc de maintenir un haut niveau de motivation. Au CA, la majeure partie des joueurs, le vivent plutôt bien, même si cela commence à devenir long. Bref, partout, au sein de chaque équipe, c’est le même refrain : il faut s’adapter et garder un rythme régulier grâce à ses différentes activités. Certes, les sorties à l’extérieur sont réduites. Mais manifestement, ce qui leur manque le plus, c’est surtout le terrain et la compétition. Et puis, pour le cas du Club Africain, cette «quarantaine aménagée» est pesante, sachant que la majorité des joueurs vivent dans des appartements. C’est d’autant plus difficile à supporter pour les pros qu’ils sont habitués à jouer au football tous les jours à l’entraînement. Cela laisse donc un grand vide, et les joueurs devront attendre encore avant de pouvoir s’aérer le corps et… l’esprit !

Maintenir une bonne hygiène alimentaire

En cette période, la motivation peut aussi fluctuer un peu. Ne pas s’inquiéter à cet effet. Quoi de plus normal que d’accuser légèrement et ponctuellement le coup. Quelques exercices de cardio, de musculation, de renforcement et le joueur retrouvera tout son rayonnement. Qu’en est-il de l’alimentation du pro confiné côté clubiste ? En cette période de Ramadan, le diététicien du CA est en «mode vigilant» depuis quelque temps déjà. Les tenants clubistes en étroite collaboration avec le staff ont ainsi transmis un régime à suivre et une liste d’aliments conseillés et déconseillés. L’objectif est bien sûr de maintenir une bonne hygiène alimentaire pour ne pas être en surpoids à la fin du confinement. En clair, il faut avoir une bonne forme physique pour entamer la reprise collective sur les chapeaux de roues. «A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles». Il est très rare pour ne pas dire «du jamais vu» qu’un joueur pro dans la force de l’âge reste pendant une période de temps aussi longue, éloigné des terrains sans une certaine charge d’entraînement. Même s’il s’entraîne quotidiennement de façon individuelle pour maintenir au mieux sa forme physique, ce n’est pas pareil. Il y a forcément des pertes au niveau des capacités physiques, musculaires, sans compter l’aspect technique avec le ballon, et tous les autres aspects du football. Il faudra donc un temps de préparation conséquent, un peu comme en début de saison pour préparer correctement les organismes à encaisser de grosses charges de travail qui permettront de retrouver le rythme soutenu de la compétition. Bien entendu, «Covid oblige», les conditions sanitaires chambouleront forcément l’organisation classique et l’agencement des séances d’entraînement.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire