Le Courant populaire a dit rejeter les choix du gouvernement sur le projet de budget de l’Etat au titre de 2021, mettant en garde contre une explosion sociale.

Le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2021 dont les principaux contours sont annoncés dans une circulaire du chef du gouvernement ne fait qu’aggraver la crise actuelle à travers la hausse du taux du chômage et le blocage du parcours professionnel des fonctionnaires en les privant de leur droit aux primes de rendement et aux promotions, a averti le parti dans un communiqué.

Par ailleurs, le courant populaire (non représenté au parlement) a dénoncé l’inaction du gouvernement face à la dégradation des conditions des salariés, qui a-t-il dit, payent aujourd’hui le plus lourd tribut en raison des choix économiques inefficaces.

Le parti a proposé comme solution de mettre fin à l’importation anarchique, de rationnaliser les achats, de suspendre le remboursement de la dette extérieure et d’instaurer une taxe sur la richesse, citant en exemple les banques, les sociétés d’assurance, les opérateurs de télécommunications et les enseignes de grande distribution.

Il a également appelé à supprimer la loi n° 2016-35 du 25 avril 2016, portant fixation du statut de la Banque centrale de Tunisie et de revenir à la loi de 1958, soulignant la nécessité d’annuler les avantages fiscaux accordés à certaines entreprises.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire