Le bureau politique du Parti destourien libre (PDL) a décidé de poursuivre le sit-in des députés de son bloc parlementaire au siège annexe de l’hémicycle, en réaction au refus de la demande du parti d’auditionner le président du parlement, Rached Ghannouchi et de soumettre la question au vote en séance plénière.

Le bureau politique du PDL annonce sur sa page officielle « une grève de la faim progressive » qu’entamera le député Majdi Boudhina et la signature d’une pétition appelant le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Rached Ghannouchi à rendre des comptes tout en persistant sur sa demande de lui retirer la confiance.

Le bureau politique du PDL fait savoir également que des correspondances seront adressées à des parlements internationaux dans ce sens.

Le bureau de l’ARP avait condamné lors de sa réunion mardi la « violence politique utilisée contre la députée Abir Moussi lors de la séance plénière du 13 mai 2020 ». Il a toutefois rejeté un des points soumis par le groupe parlementaire PDL pour examen demandant l’audition du président du parlement pour « absence de tout fondement juridique ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire