Dark Waters (sorti dans les salles en 2019): un film de Todd Haynes avec l’acteur engagé contre les changements climatiques et en faveur de l’environnement Mark Ruffalo (sa meilleure interprétation tout au long sa carrière), Anne Hathaway, Bill Camp, Tim Robbins et Bill Pullman… Un long métrage poignant !


Par Abdel Aziz HALI

Dark Waters, voilà une histoire inspirée de faits réels: c’est le combat au péril de sa vie du célèbre avocat américain en environnement de Cincinnati (État de l’Ohio) — associé chez « Taft Stettinius & Hollister LLP » — Me Robert Bilott (Mark Ruffalo) connu pour les poursuites contre le géant chimique DuPont (« E.I. du Pont de Nemours et compagnie ») au nom des plaignants de l’État de Virginie-Occidentale.

Pour comprendre l’importance de Me Robet Bilott, il faut lire l’article du journaliste américain, Nathaniel Rich publié dans le mythique quotidien new-yorkais « The New York Times », le 10 janvier 2016 sous le titre : « The lawyer who became DuPont’s worst nightmare » (« L’avocat qui est devenu le pire cauchemar de DuPont »).

En effet, après avoir plaidé la cause de Wilbur Tennant interprété par l’excellent Bill Camp  (un fermier résidant à Parkersburg, en Virgine-Occidentale, ayant perdu plus de 190 vaches à cause du dépôt des déchets toxiques d’une des usines de DuPont dans la région, nommée Washington Works-Ndlr), Me Bilott a passé plus de vingt ans à plaider contre le déversement dangereux des produits chimiques acide perfluorooctanoïque (PFOA) et acide perfluorooctanesulfonique (PFOS) : deux molécules synthétiques à l’origine du fameux « polytétrafluoroéthylène » — C8 — , dit Téflon, la matière derrière les célèbres poêles anti-adhésives « TEFAL ».

Outre les ustensiles de cuisine, le Téflon est également utilisé dans l’automobile, l’aviation, l’espace, l’électronique, la médecine, le photovoltaïque, le bâtiment (parterres, moquettes, etc.), les caméras de smartphones, etc.

En 2017, Bilott remporta un accord de 671 millions de dollars de DuPont au nom de plus de 3.500 plaignants en Virginie-Occidentale.

D’ailleurs, le scénario de Dark Waters est une adaptation cinématographique du livre mémoire publié par Me Robert Bilott détaillant l’affaire « Exposure » (Éditions Atria, 2019).

Last but not least, selon l’article d’opinion « Why a corporate lawyer is sounding the alarm about these common chemicals » de Carey Gillma publié le 29/12/2019 sur les colonnes du quotidien britannique « The Guardian » : « En 2019, M. Bilott a lancé une nouvelle action contre les entreprises chimiques 3M, DuPont et Chemours, un spin-off de DuPont, accusées d’avoir sciemment dissimulé pendant plus de 20 ans les risques associés à ces substances. L’action vise à obtenir le statut de recours collectif au nom de toutes les personnes vivant aux États-Unis qui ont été exposées non seulement au PFOA mais aussi à des composés apparentés connus sous le nom de PFAS, abréviation de « per- and polyfluoroalkyl substances ». Ces produits pratiquement indestructibles s’accumulent dans le corps humain et dans l’environnement, créant une série de risques de santé publique particulièrement l’affaiblissement du système immunitaire, le dysfonctionnement du foie et les malformations congénitales« .

Enfin, après ce film, que vous soyez des amateurs des omelettes, des oeufs au plat, des pancakes ou des crêpes, vous allez réaliser que 99% de la population mondiale est contaminée par le Téflon, un polymère thermoplastique qui s’est avéré cancérigène* !

À voir et à revoir !

A.A.H.


*En 2011, l’étude pilotée par Me Rober Bilott comprenant près de 70.000 échantillons sanguins aboutit : le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) établit le PFOA comme un cancérigène de groupe 2B (« potentiellement cancérigène pour l’homme »), selon « The Lawyer Who Became DuPont’s Worst Nightmare » (« The New York Times », le 10/01/2016 et ) et « Teflon and Perfluorooctanoic Acid (PFOA) » (cancer.org, 10/04/2018)


 

  • Tribune | A peu de gens convient le diadème !

    Eté 2012. J’achève la rédaction d’une monographie concernant le peintre Jellal Ben Abdalla…
Charger plus d'articles
Charger plus par Abdel Aziz HALI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire