Des incendies se sont déclarés dans plusieurs régions du pays causant des pertes à des entreprises économiques et à des terres agricoles. Malgré les dispositions préventives, le phénomène se développe à un rythme soutenu notamment en cette période de l’année.

Le phénomène des incendies revient avec force au début de la saison chaude. En effet, les services compétents ont enregistré, au cours de ces derniers mois, des incendies un peu partout en Tunisie. Ils ont touché des entreprises économiques comme celle d’Enfidha, spécialisée dans la fabrication des mouchoirs et des serviettes en papier, où le feu a ravagé un entrepot de stockage des matières premières. C’est le cas également dans une entreprise de conditionnement de dattes dans le sud. D’autres entreprises ont également été incendiées par des criminels qui ne reculent devant rien pour commettre leur forfait de préférence pendant la nuit, quand tout le monde rentre chez lui.

Il va sans dire que de tels incendies ont des répercussions négatives sur les bénéfices de l’entreprise qui doit faire les travaux d’aménagement nécessaires pour reprendre ses activités. Le ministère de l’Industrie et des PME a promis de prendre les mesures nécessaires en vue de prévenir ces incendies à l’avenir. Les peines seront alourdies à l’encontre des incendiaires, et ce, pour dissuader toute personne qui pense commettre de tels forfaits.

Les terrains agricoles aussi

Les incendies ont touché également certaines superficies agricoles. Ainsi, une parcelle de céréaculture à Béja a été détruite par les feux suite à un grand incendie qui a été difficilement maitrisé. L’agriculture a subi des dommages inestimables au niveau de la production. Les agents de la protection civile ont accouru, comme c’est le cas dans tous les autres incendies, pour cironscrire les feux et limiter un tant soit peu les dégâts. Le ministère de l’Intérieur a été également informé d’un incendie qui a eu lieu récemment à la Hafsia dans une partie du marché réservé à la friperie. Heureusement que tous ces incendies n’ont pas fait des pertes humaines.

On s’attend à ce que le phénomène des incendies se poursuive au cours de la saison estivale notamment au niveau des forêts. Malgré les dispositions et les mesures préventives prises par les autorités publiques qui ont installé des tours de contrôle pour alerter rapidement la protection civile lors d’un début d’incendie, on enregistre toujours des incendies énormes transformant nos ressources végétales et forestières en cendres. Un arbre prend souvent des années pour s’épanouir et grandir alors qu’il peut être détruit par le feu en quelques minutes. Toutefois, les incendies ne sont pas toujours d’origine criminelle. Parfois, un acte d’inattention ou de négligence peut déclencher un incendie. Ainsi, un mégot de cigarette non éteint, jeté dans la broussaille peut causer un incendie qui s’étend sur plusieurs, hectares. Certains travailleurs agricoles ne s’empêchent pas d’allumer le feu près des terres agricoles pour préparer le thé ou le déjeuner. Et la première étincelle peut provoquer un incendie. Un court circuit peut également être à l’origine d’une explosion au sein de l’entreprise. D’où la nécessité de faire preuve de prudence pour éviter les incendies en éloignant toute source de feu des domaines forestiers et agricoles. Les chefs d’entreprises sont appelés, de leur côté, à donner l’importance nécessaire à ce phénomène en vérifiant l’état du réseau électrique et la disponibilité des moyens de protection et leur validité.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire