Cette certification est basée sur un programme de conformité aux mesures préventives de santé et de sécurité dans l’établissement, dans toutes les sections et tous les bâtiments, le tout dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Le schéma mis en place vise à vérifier si les hôtels ont correctement mis en œuvre les normes de sécurité et procédures d’hygiène et de désinfection dans chacune des unités 

Comme l’a annoncé le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh, la reprise du tourisme est prévue pour le mois de juillet, alors que le secteur connaît une crise sans précédent. Hôtels fermés, réservations qui se font de plus en plus rares et des dettes accumulées mettant en péril le fonctionnement des unités hôtelières… C’est le dur contexte dans lequel s’activent aujourd’hui les hôteliers tunisiens, même si certains d’entre eux commencent à se préparer à un éventuel retour prochain de l’activité.

Parmi eux, le groupe hôtelier gérant The Orangers Beach Resort & Bungalows et l’hôtel The Orangers Garden Villas & Bungalows – Hammamet-Tunisie qui se sont lancés dans des préparatifs d’envergure pour assurer cette reprise. Et le résultat est là, ces deux hôtels obtiennent « la première Certification en Afrique et parmi les premières au monde pour garantir la réouverture dans les conditions sanitaires adéquates. »

En effet, le groupe annonce dans un communiqué rendu public que le bureau Veritas, un leader des essais, de l’inspection et de la certification, a finalisé l’émission d’une certification «Site Compliance with WHO guidelines» au profit de ces hôtels qui devront ainsi reprendre leur activité en toute sécurité.

« Cette certification est basée sur un programme de conformité aux mesures préventives de santé et de sécurité dans l’établissement, dans toutes les sections et bâtiments, le tout dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Le schéma mis en place vise à vérifier que nos hôtels ont correctement mis en œuvre les normes de sécurité et procédures d’hygiène et de désinfection dans chacune des unités », a-t-on annoncé.

Si le secteur touristique doit reprendre d’ici quelques semaines, le gouvernement et notamment le ministère de la Santé a exigé l’élaboration d’un protocole strict pour garantir la sécurité des touristes locaux et étrangers. C’est dans ce sens que le ministère du Tourisme et de l’Artisanat a annoncé récemment l’élaboration d’un protocole sanitaire en prévision de la relance du secteur, qui a été préparé conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, dans le cadre d’un plan d’action stratégique et préventif élaboré par le ministère. Il vise à préparer le retour de l’activité touristique une fois la crise du coronavirus terminée et à assurer la bonne préparation des différentes institutions touristiques à l’accueil progressif des touristes.

Des pertes colossales

« Nous sommes prêts à rouvrir nos hôtels dès lors que les personnes pourront se déplacer et voyager. À cette fin, nous mobilisons tout notre savoir-faire et notre expérience acquise pour garantir à notre aimable clientèle le respect des normes de fiabilité les plus exigeantes. La certification du bureau Veritas atteste que nos nouveaux processus et l’adaptation des espaces respectent les mesures de santé et de sécurité les plus strictes et les normes internationales les plus exigeantes. Ce sera un facteur clé pour fonctionner dans l’ère post-Covid-19 », a expliqué, dans ce sens, Mourad Khechine, président-directeur général du groupe Les Orangers.

En obtenant cette certification, qui « couvrira les besoins de l’hôtellerie et de la restauration en veillant à ce que les normes de santé, de sécurité et d’hygiène adéquates soient opérationnelles immédiatement », ce groupe ouvrira la voie à d’autres hôteliers pour se lancer dans ces préparatifs en vue de sécuriser leur reprise d’activité, le secteur touristique étant d’une extrême importance pour l’économie nationale.

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi, avait annoncé que la relance touristique se fera d’abord avec les touristes locaux, puis avec ceux des pays voisins si la situation sanitaire dans ces pays le permet, et dans une prochaine étape avec les pays européens qui accepteront des ouvertures vers la Tunisie, en respectant les exigences sanitaires dictées par la pandémie.

Le département a enchaîné les réunions avec les ambassadeurs étrangers pour essayer d’intégrer la Tunisie dans la liste des pays à visiter par les touristes fixée par certains pays européens, en donnant à ces pays toutes les garanties nécessaires pour la sécurité de leurs ressortissants mais aussi en prenant toutes les mesures permettant de préserver la sécurité des Tunisiens et d’empêcher une nouvelle propagation du coronavirus dans le pays. Le tourisme se présente comme étant le secteur le plus impacté et sinistré par la crise du coronavirus et la situation du confinement. Le secteur s’attend d’ailleurs à 6 milliards de dinars de pertes et même plus. Pour faire face à cette situation, le ministre du Tourisme avait assuré que le gouvernement met sur la table la somme de 500 millions de dinars pour aider et accompagner le secteur.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Khalil JELASSI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire