C’était dans l’air, le malaise des médecins exerçant à l’hôpital régional de Gafsa ne fait que s’accentuer, ce qui les a contraint à arrêter leurs activités en ce début de semaine et à faire un sit-in devant l’administration de l’hôpital.

Agressions subies, harcèlement, gêne dans l’exercice du métier, des inspections harrassantes, tels sont les motifs avancés par le docteur Chokri henchiri S.G du syndicat des médecins et pharmaciens qui ajoute que la pandémie a mis à nu certaines défaillances dans la gestion pointant du doigt la distribution des moyens de protection pour les agents exposés à la contamination et ce contrairement aux recommandations du ministère de la santé publique.

Une réunion se tiendra dans la journée pour une pétition lancée au ministre de tutelle. En corollaire à la colère des paramédicaux, la santé va mal. Pourtant l’établissement hospitalier a émerveillé par sa lutte contre le COVID 19, et ce en dépit de quelques insuffisances.

Charger plus d'articles
Charger plus par Hafedh Trabelsi
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    01/06/2020 à 11:22

    Que voulez améliorer à l’hôpital régional de Gafsa, le service, la qualité des soins, l’hygiène, la propreté, et j’en passe… ce que je conseille aux patients de Gafsa c’est de ne pas y aller. Le manque d’argent pour l’achat de matériels, de médicaments, de payer le personnel manquent beaucoup, un exemple récemment il a eu un accident de la route et l’ambulance n’a pas pu y aller faute de plein de carburant et deux blessés graves sont morts sur place.

    Répondre

Laisser un commentaire