Las de voir toutes les portes verrouillés, ils n’en peuvent plus. Leur patience a fini par céder. Eux, ce sont les demandeurs d’emploi de tout âge qui sont décidés à aller jusqu’au bout de leurs revendications. Depuis 3 jours, ils campent sur la RN 15 au niveau de la délégation d’El Ksar. Leur cible sont ces semi remorques remplies de phosphate destiné au GCT à Ghannouch. Ils ont bloqué la voie principale d’une route qui constitue l’unique passage entre l’est et l’ouest du pays. Les responsables régionaux leur font aujourd’hui la fine bouche.

Eux, exigent, par contre, une audition du gouverneur mais peine perdue. Il les a, finalement, renvoyé au délégué. Déçus, ils ont boycotté la rencontre. Rencontrés sur les lieux sous un soleil de plomb, ils n’ont pas voulu se rétracter et libérer la route pour laisser les semi remorques de phosphate circuler à nouveau. Circulation fluide pour les usagers de ce tronçon alors qu’un « niet » bloque les bolides de phosphate. Les pertes sont estimées à des millions de dinars. Aucun responsable politique n’a pourtant daigné faire le déplacement et prêter l’oreille aux revendications des demandeurs d’emploi. C’est le silence qui tue…

Charger plus d'articles
Charger plus par Hafedh Trabelsi
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    02/06/2020 à 18:08

    Pourquoi ne pas embaucher tous ces chômeurs à la CPG et les payer à la rentabilité ?

    Répondre

Laisser un commentaire