La reprise des entraînements est reportée à cause des contestations des joueurs.

Après des mois de suspension des activités à cause de la pandémie du coronavirus, on s’attendait à une reprise des entraînements des Aghlabides comme les autres équipes en L1. Cependant, les joueurs, qui étaient présents au stade principal  Hamda-Laâouani, ont exprimé leur mécontentement à cause de l’absence des dirigeants. Le président du club a promis une réunion avec les joueurs pour virer une partie de leurs arriérés avant la reprise des entraînements. L’indifférence des responsables a eu ses conséquences sur la réaction des camarades de Mossaâb Sassi. Malgré les promesses du coach et de certains supporters présents, la séance a été reportée. Pour sa part, le président du club a expliqué son absence par des engagements professionnels à Tunis.  Néanmoins il a promis de tenir les engagements financiers envers ses protégés. La reprise des entraînements sera donc au début de la semaine prochaine.

Pour leur part, les fans aghlabides ont exprimé leur inquiétude à cause des mêmes difficultés financières auxquelles le club fait face depuis un bon moment.

La situation de la JSK n’est pas rassurante au classement. L’équipe doit négocier les prochaines rencontres avec concentration pour glaner des points et monter au classement. Ceci en tenant compte des difficultés financières qui entravent le moral des joueurs. Il est à rappeler que les membres du comité de soutien ont démissionné à cause de la pénurie des moyens et le désaccord avec les autres dirigeants aghlabides. Ces troubles risquent   de nuire à la marche de l’équipe.  La prochaine phase demande une harmonie entre les membres du comité directeur et ceux du comité de soutien pour remonter la pente.

En attendant l’AG élective

Le mandat du bureau expire la fin du mois de juin. Des élections sont donc prévues. Le président du club Mohamed Memni a déclaré que la date de l’AG élective sera annoncée prochainement en attendant la finalisation des rapports financier et moral. Il a également nié  son intention de présenter sa candidature pour un nouveau mandat. Le club est en difficulté  malgré les efforts de revivifier la trésorerie du club. Bref, la JSK a besoin de la présence de toute sa grande famille pour dépasser cette période délicate. Un changement s’impose.

Mohamed Sahbi CHAFRA

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire