La tendance pour la pratique du «teqball» est très répandue en dehors de nos cieux comme en France où ce sport a séduit de nouveaux adeptes pendant le confinement sanitaire dû à la pandémie du Covid-19. Toutefois, le prix d’acquisition de la table reste hors de portée des bourses tunisiennes allant de la gamme standard de 1.500 à 4.500 dinars pour la table idéale. Un sport de luxe ?


Les conditions de mise en confinement sanitaire à domicile ont amené de nombreuses personnes amoureuses du sport à opter pour des jeux ludiques ou de remise en forme chez soi. Hormis les jeux originaux pour leur côté insolite comme le «window tennis» qui a vu des gens pratiquer le tennis de leur fenêtre ou le volley par-dessus le mur mitoyen entre voisins, il y a le fameux teqball qui correspond idéalement au sport sans contact comme le tennis ou le ping-pong. Etant donné que la distanciation sociale et physique étaient de mise pendant la période de propagation du coronavirus, ce jeu, devenu discipline sportive à part entière depuis 2014 tombe à pic. Le teqball se constitue d’une table de tennis pour jouer… au football, une sorte de mix entre deux sports.

Tous au teqball !

Ce sport se pratique à un contre ou par équipes de deux joueurs mixtes et nécessite simplement l’acquisition d’une table de tennis incurvée de courbes aux extrémités de la table. Enfants et adultes s’en donnent à cœur joie pour allier sport et détente dans ce jeu qui supprime les raquettes de tennis de table et lui préfère un ballon en cuir pour les gestes du pied et de la tête. Sur la page facebook teqball Tunisie, un Tunisien a fait la promotion de ce sport au pays de l’Hexagone, la France. Il s’appelle Yassine Sahli et on peut y voir un extrait vidéo de sa démonstration sur la chaîne de télévision jeunesse «Gulli». En Tunisie, il existe actuellement une Association tunisienne de teqball dont on ignore si elle est reconnue par le ministère des Sports et qui participe à des tournois au nom de la Tunisie comme l’été dernier sur les plages du Cap-Vert en Afrique de l’Ouest. Associée à son homologue française de teqball, l’association tunisienne devrait songer à organiser des tournois en Tunisie dans les nombreuses salles de sport dont elle dispose pour promouvoir et faire connaître ce sport aux jeunes Tunisiens et Tunisiennes après la fin de la pandémie du virus Sars-Cov-2.

Les amateurs et les professionnels de sport n’ont finalement pas chômé, loin de là à voir leurs publications et leurs photos sur les réseaux sociaux ! Ils auront profité de cette période de confinement pour préparer leur retour à la compétition et aux tournois multisports. Mais surtout le retour à la vie en société pour être en bonne santé et en pleine forme assurément.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Magazine

Laisser un commentaire