La tortue marine « Ramzi » vient de retrouver la mer saine et sauve après avoir été secourue par l’Institut des sciences et des technologies de la mer (INSTM) Monastir et l’Association Notre grand bleu.

Cette tortue âgée de 10 ans, (63 de longueur et 58 cm de largeur) a été soignée, immatriculée puis remise à l’eau, samedi, au large de la plage de Kraaya (Monastir), a indiqué Olfa Chaieb chercheuse et responsable du Centre d’études et de soins des tortues marines de la région. « Ramzi », est une Caretta caretta, espèce dotée d’une grosse tête et fortement présente en Méditerranée, assure Chaieb.

« Ramzi » du nom de l’agent de la Garde maritime de Kerkennah, qui l’a secouru, était exténuée après avoir été repêchée par hasard, et transférée à l’INSTM de Sfax puis au Centre de soin et d’étude de la Tortue de Monastir le 19 avril 2020.

L’utilisation simultanément de multiples outils de pêche constitue le principal problème entravant le travail de sauvegarde de la tortue marine, dont le nombre est en régression dans le monde ce qui provoque la multiplication des Méduses et la baisse des ressources halieutiques notamment les poissons, dont les alevins et les œufs constituent la nourriture de ces Méduses, selon les chercheurs de l’INSTM.

À cet égard, plus de 5000 tortues sont repêchées annuellement, à Gabes en raison de l’utilisation de la pêche à la traîne, précise Imed Jeribi, chercheur à l’INSTM ajoutant qu’« heureusement la plupart d’entre elles échappent à la mort ».


Crédit photo : © Institut National des Sciences et Technologies de la Mer
Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire