Les appels parvenus au numéro vert du ministère de la femme, de la famille, de l’enfance et des séniors pour signaler les violences contre la femme durant la période du 31 mai au 9 juin en cours ont baissé de plus de 2615 appels et ce, par rapport à la période de confinement général du 29 mars au 31 mai 2020.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Hanen Benzarti, chargée de la lutte contre la violence à l’égard des femmes  » Programme Égalité  » au ministère de la femme, a signalé que le numéro vert a reçu durant la période du 31 mai au 9 juin, 250 appels dont 34 % ont été liés à la violence contre la femme.

Dans ce contexte, elle a fait remarquer qu’après le déconfinement le taux de signalement des violences contre la femme est revenu à son rythme normal de 2019 contre une hausse exceptionnelle durant la période de confinement général du 29 mars au 31 mai où plus de 2700 appels liés aux différentes formes de violence contre la femme ont été enregistrés et ce, sur un total de 9000 appels.

D’après la même source, dans 78 % des cas, le conjoint était responsable des actes de violence essentiellement verbale (90 %).

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire