Carthage et Sidi Bou Saïd sont rythmés par des expositions artistiques, et ce, à partir de ce premier week-end post-Covid-19. Quelques initiatives ont commencé à reprendre timidement… L’artiste peintre Tarek Fakhfakh a inauguré son exposition à la Galerie d’art Essaadi et à « Fahrenheit 451 », une exposition collective prisée qui se poursuivra jusqu’au 30 juin. Parallèlement, la galerie Saladin a, elle aussi, accueilli  une exposition de Tahar Aouida.

Tarek Fakhfakh est artiste peintre, de formation scientifique. Il se consacre à la peinture et poursuit  même une formation au Canada. Il a de nombreuses fois exposé un peu partout et, à la galerie d’art Essaadi, il retrouve son public pour une exposition de tableaux, marquée par les précautions à prendre par ces temps  pour se maintenir en bonne santé. Ces tableaux racontent le quotidien d’une Tunisie très diversifiée, de par ces citoyens qui vaquent à leurs occupations quotidiennes. Ils retracent des visages et des déambulations, des rassemblements, des discussions, des rituels, aperçus dans les rues, dans les cafés, dans l’enceinte de la médina ou dans des endroits bien plus authentiques. L’exposition se poursuivra  jusqu’au 20 juin courant. Par ailleurs, une exposition intitulée « Hymn of life » (Hymne à la vie) à la galerie Saladin de Tahar Aouida se poursuivra sur place jusqu’au 30 juin 2020 également. Une exposition collective à la librairie « Fahrenheit 451 » présentée brièvement avant le début du confinement, avant d’être interrompue, marque la participation de Emna Ghezaiel, Abdesslem Ayed, Wissem El Abed et Najah Zarbout. Quatre tableaux ont été déjà vendus. L’évènement est prisé et se terminera d’ici le 30 juin.  En face de la galerie Essaadi, une tente a été installée pour accueillir les visiteurs dont le poète Moncef Mezghanni, d’autres artistes peintres, Hajer Ben Fadhel au qanoun. Bavettes et gel sont disponibles. Les galeries ont pu reprendre du service à partir du 1er juin en abritant 50% des visiteurs présents sur place et en respectant les mesures de prévention connues.

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire