Des dizaines de diplômés chômeurs ont effectué, mercredi matin, un rassemblement de protestation devant le siège de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) au Bardo à l’appel de l’union des diplômés chômeurs. Les protestataires ont dénoncé  » la politique adoptée par l’Etat dans le traitement du dossier de l’emploi  » et revendiqué  » leur droit à l’intégration dans la fonction publique après une longue période de chômage « .

Dans une déclaration à l’agence TAP, le secrétaire général de l’union Cherif Kheraifi a appelé le gouvernement à renoncer à la décision de suspendre le recrutement dans la fonction publique, en vertu d’une circulaire adressée par le chef du gouvernement Ilyes Fakhfakh aux ministres et présidents de structures constitutionnelles.

Kheraifi a appelé à l’accélération de l’adoption de l’initiative législative relative à l’emploi, présentée par le bloc démocratique au parlement. Cette initiative prévoit notamment le recrutement des diplômés en chômage depuis plus de 10 ans ainsi que le recrutement d’un membre diplômé chômeur de chaque famille.

Le président de l’Union a souligné l’impératif d’ouvrir le recrutement dans les établissements et directions publiques et à ne pas incriminer le mouvement de protestation d’un certain nombre de militants dans plusieurs régions, ce qui a précédemment conduit à des arrestations. Il a, dans ce contexte, demandé l’ouverture des voies de dialogue entre des protestataires dans un certaines institutions et le gouvernement sans recourir à la justice.

Selon Belgacem Marghouri, membre du bureau exécutif de l’union, ce mouvement a rassemblé des protestataires venus de plusieurs régions du pays.  » Certains sont chômeurs depuis plus de 14 et 18 ans « , a-t-il regretté.

Marghouri a affirmé que parmi ces chômeurs, plusieurs ont du mal à lancer leurs propres projets à cause des procédures administratives compliquées.


Crédit photo : Salma Guizani
Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire