Que ce soit pour l’équipe senior ou pour le centre de formation, le choix sera porté sur des techniciens français.

L’avenir proche de l’Etoile du Sahel se dessine de jour en jour. Outre qu’on a opté pour le grand remue-ménage au sein de l’effectif senior, les profils des entraîneurs qui s’occuperont de l’équipe senior de football et du centre de formation ont été définis. Les dirigeants étoilés ont opté pour l’école française qui, selon eux, a bien réussi avec le club par le passé. L’exemple le plus en vue ces dernières années est sans aucun doute Roger Lemerre dont les deux passages à la tête du club étaient réussis au point qu’en février dernier, son nom a refait espace, quelques heures à peine après le limogeage de l’Espagnol Juan Carlos Garrido. Mais à 78 ans, le vieux routier a préféré le confort de sa retraite bruxelloise que de revenir au terrain à Sousse, même s’il s’y plait.

Et si Ridha Charfeddine a fini par abandonner la piste Lemerre au vu du refus catégorique de ce dernier, il n’a pas abandonné pour autant son penchant pour l’école française. Aux dernières nouvelles en provenance de Sousse, le président de l’ESS et son staff ont fait leurs choix. L’encadrement de l’équipe senior de football et du centre de formation sera assuré par des techniciens français.

Casanova et Fernandez dans le collimateur 

Pour l’encadrement de l’équipe senior de football, les dirigeants étoilés ont approché Luis Fernandez qui connaît l’Afrique pour avoir été sélectionneur de la Guinée durant la saison 2015/2016. L’autre piste que creuse la direction de l’ESS est Alain Casanova qui, lui par contre, n’a entraîné que des équipes françaises.

Pour le poste du directeur technique du centre de formation, ce sera également un entraîneur français qui a dirigé le centre de formation du Havre et était derrière l’éclosion de Riadh Mehrez et Steve Mandanda entre autres. L’identité de ce technicien français n’a pas été révélée, mais on sait que les négociations entre les deux parties sont très avancées.

Huissiers notaires  aux entraînements

A l’équipe senior du football, c’est déjà le grand-remue ménage. Outre le limogeage, dénué de tout sens d’Imed Ben Younès, bon nombre de joueurs-cadres ont été mis également à la porte. L’idée de Ridha Charfeddine est de se débarrasser des gros salaires sans véritable valeur ajoutée sur le terrain. Et sur ce point, bon nombre d’observateurs proches du club approuvent la stratégie du président de l’ESS de se débarrasser des joueurs à gros salaires, mais dont le rendement sur le terrain n’est pas à la hauteur des salaires versés à la fin du mois. Par contre, la façon avec laquelle Imed Ben Younès a été mis à la porte n’a pas été appréciée par certaines personnes qui font partie de l’entourage proche du club.

Une chose est sûre, le grand-remue ménage qu’opère la direction du club ces jours-ci a fait des mécontents. Parmi eux, quatre joueurs-cadres n’ont guère apprécié d’être mis à la porte du jour au lendemain et n’ont pas hésité à amener des huissiers notaires aux entraînements pour faire valoir leurs droits. Ces joueurs  sont Omar Konaté, Hazem Haj Hassen, Achref  Krir et Hamza Lahmar.

Il est à noter que 18 joueurs issus de la catégorie élite ont accédé à l’équipe première. L’idée qui prédomine ces jours-ci à Sousse est de reproduire le modèle de 2007 qui a vu l’Etoile sacrée championne d’Afrique avec un effectif issu essentiellement du centre de formation du club.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire