Un couloir de stérilisation par le biais d’un système antiépidémique a été installé dimanche pour renforcer le circuit Covid des service des Urgences du CHU Charles Nicolle à la Rabta.

Il s’agit d’un don d’une société privée qui aidera au suivi de l’état sanitaire des visiteurs du service des Urgences et permettra de contrôler le port du masque, la température et la désinfection des bagages de toute personne de passage dans ce circuit réservé à la prise en charge des patients testés positifs au nouveau coronavirus.
Selon la directrice générale du CHU Charles Nicolle, Souad Sadraoui, le département de Chirurgie « B » de l’hôpital a été réservé, au mois de mars et avril, au traitement des patients atteints au Covid-19. Baptisé  » Résidence médicale « , ce département est composé de plusieurs services, a expliqué la responsable, dont la consultation externe, d’hébergement des malades, -d’une capacité d’accueil de 28 lits-, de réanimation et de chirurgie.

« Depuis le début de la pandémie, plus de 500 contaminés potentiels ont fait leur passage par ce département dont 66 cas ont été admis jusqu’à la vérification de leur analyses, a-t-elle encore indiqué.

En marge du coup de l’entrée en exploitation du nouvel appareil au Circuit Covid, le ministre de la Santé, Abdellatif Mekki, a déclaré aux médias, que ce nouvel acquis facilitera le travail des équipes sanitaires.

« Il devra aider à réduire le risque de contamination chez le personnel médical à travers la manipulation à distance en lui évitant le contact direct avec les patients potentiels » a-t-il ajouté.

« Malgré la situation difficile du secteur de la Santé publique, nos hôpitaux ont réussi à prendre en charge les patients durant toute la période de la pandémie du Covid-19 », a signalé le ministre.

Il a évoqué « un bilan satisfaisant ce qui permet au pays d’entamer le passage à la phase suivante du confinement ciblé, citant la une bonne expérience acquise en matière de lutte contre le nouveau coronavirus dans un contexte marqué par l’ouverture prochaine des frontières ».

Dans une déclaration à la TAP, Selma Kaafar, représentante de la société donatrice, a présenté les caractéristiques de cet appareil qui est commercialisé dans plus de 50 pays dans le monde.
Cet appareil qui répond aux standards médicaux et sanitaires dans la lutte contre le Covid-19 a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays ayant réussi à vaincre la pandémie, comme l’Allemagne et Singapore. Il peut être aussi installé dans les aéroports, les hôtels et les restaurants ce qui garantit moins d’encombrement et une réduction du risque de contamination chez les personnes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire