« Nous ne permettrons à aucune partie étrangère d’utiliser le territoire tunisien pour des opérations militaires extérieures », annonce le ministre de la défense Imed Hazgui, en allusion aux récents informations et rapports stipulant que des puissances étrangères comme la Turquie et les Etats Unis s’apprêtent à utiliser le sol tunisien comme zone de rassemblement pour des opérations en Libye.

La Tunisie soutient la légitimité en Libye et appuiera une solution politique dans ce pays, a indiqué le ministre, réitérant le refus « de toute ingérence militaire dans la région ».

Lors d’une visite effectuée, vendredi, aux centres militaires Borma et Ramada limitrophes des frontières libyennes et algériennes, dans le cadre des célébrations du 64 ème anniversaire de la création de l’armée (24 juin), le ministre a souligné que « la Tunisie veut jouer un rôle positif en faveur d’une solution politique en Libye, en réunissant les belligérants.

« Nous sommes prêts à aider les libyens dans cette approche », a encore indiqué le ministre. Et d’ajouter que l’institution militaire œuvre, en coopération avec ses partenaires, à renforcer ses capacités en vue d’exercer sa souveraineté sur toutes ses terres par voie terrestre, maritime et aérienne.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire