Que se passe-t-il dans les milieux sportifs et pourquoi les deux présidents des clubs les plus populaires en Tunisie, à savoir le Club Africain et le Club Sportif Sfaxien se sont-ils adressés au chef du gouvernement ? La question mérite d’être posée d’autant plus que les deux rencontres avec Youssef Chahed surviennent dans un contexte où la situation financière du club de Bab Jedid  est très préoccupante sur fond de sempiternelles tensions avec le corps arbitral et le président de la FTF.

La situation ne diffère pas pour autant pour le CSS dont le président Moncef Khemakhem a déclaré, suite à sa rencontre avec le chef du gouvernement le matin de ce lundi 7 mai à Dar Dhiafa à Carthage,  que les discussions ont porté sur les derniers développements au sein du club et notamment les incidents qui ont émaillé le match qui a opposé le 27 avril dernier le CSS à l’EST en demi-finale de la coupe de volleyball.

On rappelle que des altercations ont eu lieu entre les deux comités directeurs des deux clubs à la fin du match ce qui a conduit à l’intervention des forces de l’ordre et l’agression de Moncef Khmakhem.

Aujourd’hui, il parait que le CSS et le CA comptent beaucoup plus sur l’intervention du chef du gouvernement pour régler certains différends que sur certaines institutions qui semblent avoir perdu leur capital confiance.

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire