Conférence de presse prévue le mardi 30 juin 2020, sous le thème «L’agriculture est la solution pour renforcer notre souveraineté et développer notre économie».


Le secteur de l’agriculture et de la pêche a montré sa capacité à résister au choc sanitaire du Covid-19 et a joué un rôle de premier ordre dans l’appui aux efforts nationaux dans la lutte contre la pandémie. Des sacrifices ont été consentis par les agriculteurs et les pêcheurs qui ont poursuivi leurs activités en vue de faire aboutir les campagnes agricoles et assurer l’approvisionnement des marchés en produits agricoles dans le but de satisfaire les besoins des consommateurs.

Une stratégie a été, d’ailleurs, mise en place en vue de réaliser notre sécurité alimentaire malgré l’absence de visions prospectives et les problèmes structurels sans oublier les risques des aléas climatiques.  L’Utap compte attirer l’attention des décideurs afin qu’ils prennent les mesures nécessaires dans le cadre d’une volonté politique sérieuse et sincère. Ils doivent, en outre, tirer les conclusions suite à la crise du Covid-19.

Colonne vertébrale

Il s’agit, selon l’organisation professionnelle, de revoir les priorités et d’asseoir un modèle de développement nouveau dont la colonne vertébrale sera le secteur agricole et de la pêche. C’est dans ce cadre qu’une conférence de presse sera organisée, le mardi 30 juin 2020, sous le thème «L’agriculture est la solution pour renforcer notre souveraineté et développer notre économie», et ce, au siège de l’Utap.

A cette occasion, un exposé d’un document référentiel sera effectué. Ce document comporte des propositions pratiques, ainsi que des visions stratégiques pour la promotion du secteur agricole et de la pêche, qui peut être la solution efficiente en mesure de résoudre les problèmes socioéconomiques. Chiffres à l’appui, les responsables au sein de l’Utap vont donner une idée sur la situation actuelle du secteur, ainsi que le volume des pertes enregistrées au niveau des différentes filières et subies par les agriculteurs qui sont exclus des débats et marginalisés, et ce, depuis des décennies.

Cette politique nous a fait perdre des opportunités qui auraient pu promouvoir notre agriculture et développer notre économie dans le cadre d’un progrès global et équitable.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire