Il est possible que le concours de la 6ème année soit obligatoire et non facultatif et ce, dans le cadre d’une réforme globale du secteur éducatif, a souligné lundi le ministre de l’éducation Mohamed El Hamdi.

Dans une déclaration aux médias en marge de sa visite ce matin au lycée pilote Bourguiba à Tunis pour assister au démarrage des épreuves du concours d’accès aux collèges pilotes, le ministre a signalé que la réforme devra concerner le contenu des programmes, les méthodes d’apprentissage, l’infrastructure et d’autres composantes essentielles.

El Hamdi a estimé que le concours de la sixième année devra enregistrer cette année des absences en raison du contexte actuel marqué par la propagation du nouveau coronavirus rappelant que le ministère a mis en place un protocole sanitaire et a pris toutes les mesures préventives pour assurer le bon déroulement des épreuves de la 6ème année, de la neuvième année et du baccalauréat qui auront lieu ultérieurement.

S’agissant des 25 élèves atteints de la fièvre typhoïde à Tataouine, le ministre a signalé que leur état de santé et actuellement stable et ils devront guérir dans les prochains jours.
A noter que les candidats au concours de la sixième année sont arrivés au centre d’examen avant 1h30 du démarrage des épreuves et portaient tous des masques de prévention. A l’entrée, le cadre éducatif et les élèves ont eu les gels désinfectants et leur température a été mesurée.

Les épreuves du concours d’accès aux collèges pilotes se déroulent les 29 et 30 juin en cours tandis que les résultats seront annoncés le 16 juillet 2020.

Quelque 52 896 élèves sont candidats à 4025 postes disponibles dans 27 collèges pilotes répartis sur l’ensemble du pays.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. sami

    29/06/2020 à 12:33

    Absurde ! Surréaliste ! Du délire !!!
    Ce serait une reculade de plus dans notre « qualité » d’enseignement ! La 6ème, qu’on a passée, ns, dans les années 60 du siècle dernier, et reliquat d’1 époque révolue, a finalement été supprimé. Plus tard on a essayé de la remplacer par le concours de la 9ème. Qu’on a finalement rendu facultatif. Et on continue à tâtonner !!!
    Et pendant ce temps ? l’école française, supposée être en retard par rapport aux écoles anglo-saxonnes, réfléchit aujourd’hui à annuler l’examen du bac. pour un concours d’entrée pour certaines grandes facultés et les grandes écoles. A l’américaine, à la britannique et à l’allemande !
    Et voilà qu’on tombe encore sur des ministres qui veulent ns sortir de leur chapeau le lapin de l’innovation à reculons !!! L’imagination dévastatrice tunisienne décidément est sans borne ! Pour l’anecdote, 1 proche dont le fils était en 3ème année secondaire l’année dernière, a passé le bac français avec succès et réussi avec mention SVP.. Avec notre forme de système éducatif et avec cette forme de politique erratique de l’enseignement pour nos jeunes générations, pourrions nous imaginer l’inverse se produire ??? Nos malheureux jeunes ne savent plus à quels saint ministre se vouer !!!…
    Réfléchissez sérieusement, en prenant l’avis de gens sérieux de la profession, avant de décider sur 1 coup de tête, SVP. Il y va de l’avenir, déjà des plus sombres, de ce pays !!!…

    Répondre

Laisser un commentaire