Les services vétérinaires relevant du ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche ont exhorté, mercredi, les éleveurs à parachever les vaccins recommandés pour leur cheptel, notamment, les moutons de sacrifice, pour prévenir contre certaines épizooties, en prévision de l’Aid Al Adha (prévu fin juillet).

Ils ont appelé, dans un communiqué, à séparer les moutons réservés au sacrifice, selon leurs poids pour éviter les problèmes de santé et dans le respect de la sécurité animalière, c’est-à-dire de ne pas introduire des animaux de source inconnue et d’éviter la mixité avec d’autres animaux .

Le ministère de l’Agriculture insiste aussi sur la nécessité de respecter les périodes de traitements vétérinaires (antibiotiques, et autres traitements des parasites) et de contacter le plus proche médecin- vétérinaire en cas d’apparition des symptômes de maladies.

Le président de l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP), Abdelmajid Ezzar , avait affirmé lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de l’étude sur le thème  » l’agriculture est la solution « , tenue mardi 30 juin 2020, que, cette année, le nombre des moutons de sacrifice est estimé à 1,100 million de moutons, dépassant, d’après lui les besoins nationaux.

Le responsable a appelé, à cet effet, à ouvrir la porte devant l’exportation afin d’aider les éleveurs et les agriculteurs, précisant que les prix des moutons de l’Aïd n’ont pas encore été fixés.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire