Le navire « Tanit » de la Compagnie Tunisienne de Navigation (CTN) qui a quitté, mercredi, le port de la Goulette (Banlieue nord de Tunis), sans voyageurs, reviendra de Marseille, demain, vendredi, 3 juillet 2020, avec, à son bord, 2000 voyageurs et 540 véhicules.

Le navire a quitté le port tunisien de la Goulette, vide, mercredi, probablement à cause d’un retard dans l’entrée en vigueur de la décision prise par le Conseil européen, d’ouvrir des frontières dans l’espace Shenghen, étant donné que la France applique cette décision progressivement, contrairement à l’Italie.

Contactée par l’agence TAP, la chargée de presse à la CTN, Imen Mnasri, a expliqué que les voyageurs ont été appelés à choisir, mercredi, soit le report de leur voyage vers Marseille, au vendredi, à 13 h 00, soit d’aller à Gênes en Italie, au lieu de Marseille.

Pour mémoire, un premier bateau de voyageurs est arrivé, lundi, au Port de Zarzis (Sud de la Tunisie), après une fermeture des frontières de plus de 3 mois en raison de l’épidémie du coronavirus.

Il s’agit de la première traversée maritime depuis l’entrée en vigueur de la décision des autorités tunisiennes, d’ouvrir les frontières à partir du 27 juin, après une fermeture depuis mi-mars à cause du confinement général.

Cette première traversée maritime du navire Carthage de la CTN, a permis de transporter 700 voyageurs et 250 véhicules, selon la compagnie tunisienne, qui avait annoncé auparavant, un protocole sanitaire pour prévenir la propagation du Covid-19.

Les aéroports tunisiens ont été ouverts, le 27 juin 2020, aux vols internationaux. L’aéroport international de Tunis Carthage avait assuré des vols de rapatriement et assure, depuis le 27 juin 2020, des vols de départ.

La Tunisie est le premier pays arabe à reprendre le trafic de transport international. Les autorités avaient annoncé avoir remporté la 1ère bataille contre le Covid-19, en ramenant le nombre des contaminations à zéro cas. Les cas annoncés récemment, sont tous des cas importés de l’étranger.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire