Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple, réuni, vendredi, a décidé de rejeter le projet de motion, proposé par le Parti destourien libre et relatif à la classification de l’organisation des « Frères musulmans », comme « groupe terroriste hostile à l’Etat civil ».

Selon le bureau de l’ARP, le projet de motion est contraire aux dispositions du premier paragraphe de l’article 141 du règlement intérieur du parlement, indique l’ARP dans un communiqué.

Le projet de motion ne sera, donc, pas examiné en séance plénière.

L’article en question dispose que « Chaque président de bloc à l’Assemblée des représentants du peuple peut présenter une motion pour en discuter et l’adopter en séance plénière de l’Assemblée, dans le but d’annoncer une position concernant un sujet unique, à condition que le contenu de la motion ne concerne pas l’une des motions régies par le règlement intérieur ».

Le bureau de l’ARP a décidé, à l’issue de sa réunion, jeudi, de reporter le choix de la date pour la plénière consacrée à l’examen de la motion présentée par le bloc du PDL jusqu’à la réunion exceptionnelle de ce vendredi qui s’est déroulée entre les présidents des blocs parlementaires et les membres du bureau de l’ARP.
La réunion, présidée par le président du parlement Rached Ghannouchi a, par ailleurs, examiné la composition de la commission d’enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur la suspicion de conflit d’intérêts du chef du gouvernement.
Après le refus du PDL de proposer deux noms pour cette commission, les deux sièges sont revenus au bloc d’Ennahdha et du bloc al-Watania.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire