La direction générale des services vétérinaires au ministère de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources Hydrauliques a mis en garde contre la consommation des palourdes vivantes (des coquillages bivalves) actuellement en vente car elles ne respectent pas les normes de sécurité sanitaire et représentent un danger sur la santé des consommateurs.

Il s’agit des ruditapes decussatus qui n’ont pas été purifiées dans les centres spécialement conçus et qui disposent de la certification sanitaire vétérinaire, a expliqué la même source dans un communiqué.

Et de rappeler qu’en vertu de l’arrêté du ministre de l’agriculture daté du 20 septembre 1994, relatif à l’organisation de la pêche des clovisses et les textes d’application, la pêche de ce produit est interdite à partir de la date du 14 mai de chaque année, d’où la non-soumission des zones de pêche classées aux opérations de contrôle sanitaire par les services vétérinaires du ministère.

Le département de l’Agriculture a coordonné avec les autres structures et ministères concernés par le suivi sanitaire afin d’intensifier et renforcer les opérations de contrôle au niveau national et pour prendre les mesures légales adéquates.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire