Le Courant populaire a mis en garde lundi contre  » un effondrement des institutions élues de l’Etat « , estimant que la véritable issue à la crise politique et économique est  » le respect de la loi des dispositions de la Constitution « .

Dans un communiqué rendu public, lundi, le parti a jugé  » indispensable  » de reconstituer le pouvoir sur des bases solides et pérennes, appelant tous les acteurs politiques à assumer leur entière responsabilité ».

Le parti a encore lancé une mise en garde contre l’effondrement de l’Etat et les effets néfastes  » de la corruption rampante « . Il a dit craindre de voir le pays  » s’enliser dans une crise ouverte qui menacerait le régime politique, économique et social d’effondrement « .

 » Face aux menaces internes et externes qui pèsent sur le pays, nous exprimons notre appréhension à l’égard de la tergiversation politique et du blocage des institutions « , poursuit le communiqué.

Par ailleurs, le courant populaire, a dit suivre de près la « situation critique » que connaît la Tunisie à tous les niveaux, ajoutant qu’il prévoit, tout comme les élites du pays et ses forces nationales, l’aggravation du déficit économique et la recrudescence des tensions sociales.
 » Le Parlement assume l’entière responsabilité de l’échec de l’actuel régime sur les niveaux politique, électoral, économique et social « , a-t-il accusé.

La présidence de la République assume également une part de responsabilité dans cet échec, a souligné le parti dans le même communiqué.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire