La machine promotionnelle en marche: Quand le tourisme va, tout va…


L’avenir s’annonce sous de bons auspices puisque l’ambition du ministère est d’atteindre 9 millions de touristes au cours de la haute saison. Rien n’est laissé au hasard pour atteindre cet objectif. Les zones touristiques se préparent déjà à la grande affluence des visiteurs. Dans certains hôtels, le taux de fidélité a atteint un niveau élevé et cela continue


Des actions multiples sont menées à l’intérieur et à l’extérieur par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat depuis sa nomination. L’objectif est de promouvoir la destination Tunisie et de ramener le maximum de touristes, toutes nationalités confondues. Les professionnels du tourisme sont également sensibilisés pour améliorer les prestations à l’intérieur des hôtels et des sites touristiques qui doivent être propres, accueillants et attrayants. Les municipalités côtières sont appelées, de leur côté, à mobiliser tous les moyens en leur possession pour aménager les pistes, les routes et les corniches pour que les touristes puissent se balader en toute sécurité et apprécier les paysages naturels de la Tunisie.

Ces actions ont, d’ailleurs, donné des résultats puisque, d’après les chiffres officiels, 2,2 millions de touristes ont visité la Tunisie à fin avril 2019.

Les Britanniques en force
Les entrées touristiques durant les quatre premiers mois de l’année 2019 ont augmenté de 18% par rapport à la même période de l’année écoulée, pour dépasser les 2 millions 239 mille personnes. La machine promotionnelle a bien fonctionné et a permis d’attirer les plus exigeants des touristes. Ainsi, le gisement naturel dont dispose la Tunisie est bien exploité et certains hôtels sont complets !

La destination Tunisie intéresse toutes les nationalités, compte tenu de la diversification de l’offre. Les touristes peuvent choisir le Sahara pour passer des nuits inoubliables ou faire du cross, admirer les sites naturels, notamment à l’Ouest du pays où la végétation et la faune fusionnent tout au long de l’année. Le tourisme balnéaire a toujours la cote, notamment pendant la saison estivale, où il est possible de jouer au golf, de faire du nautisme ou découvrir les monuments et sites archéologiques.

En tout cas, les  statistiques fournies par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat font état d’une relance enregistrée au niveau des touristes venant des marchés européens qui est de l’ordre de 22% à fin mars 2019. Cette évolution fait suite à l’augmentation des marchés britannique de 140%, français de 24% et hollandais de 13%. On constate bien que les Anglais reviennent en force vers une destination qu’ils ont toujours appréciée. En fait, tous les pays ont levé leurs restrictions sur la destination Tunisie après que la sécurité a été étendue sur tout le territoire.

De leur côté, les marchés maghrébins qui représentent 44% des entrées touristiques à cette date, ont connu un rythme croissant, puisque la Tunisie a accueilli, durant le premier trimestre 2019, environ 496 mille touristes algériens et 473 mille Libyens. Ces deux pays voisins ont toujours manifesté leur sympathie à l’égard de la Tunisie et leurs citoyens ne manquent pas de venir en masse pour se ressourcer dans nos contrées.

Des recettes en devises en hausse
Par ailleurs, les recettes touristiques ont dépassé, à la date du 20 avril, un milliard de dinars, ce qui représente une hausse de 35%. En euro, les recettes ont évolué de 16,5%, avoisinant les 294 millions d’euros. Et pour cause : le nombre de nuitées a progressé du 1er  janvier au 20 avril 2019 de 17,9%, pour avoisiner les 4,2 millions de visiteurs, avec une croissance variant entre 10 et 20%, selon les zones touristiques. Selon le ministère du Tourisme et de l’Artisanat, l’objectif est d’atteindre, d’ici à la fin de 2019, un million de touristes français, 390 mille touristes allemands et 640 mille russes, ce qui permettra d’attirer 9 millions de visiteurs en provenance des différents marchés émetteurs traditionnels et non traditionnels.

L’avenir s’annonce sous de bons auspices puisque l’ambition du ministère est d’atteindre 9 millions de touristes au cours de la haute saison. Rien n’est laissé au hasard pour atteindre cet objectif. Les zones touristiques se préparent déjà à la grande affluence des visiteurs. Dans certains hôtels, le taux de fidélité a atteint un niveau élevé et cela continue. Les indicateurs d’évolution enregistrés chaque mois varient entre 25 et 32%, tous marchés confondus, y compris le marché russe qui a connu un sursaut appréciable. Ce marché pourrait dépasser les 750 mille touristes, une première en Tunisie.

Toutes ces performances sont réalisées malgré certaines lacunes constatées notamment au niveau du transport aérien qui a été caractérisé, au cours de la dernière période, par certains retards. Face à un manque de liquidites, Tunisair n’a pas réussi à assurer la maintenance de toute sa flotte et utilise les avions disponibles. C’est que la sécurité est une priorité dans notre compagnie nationale. Mieux, ces problématiques n’ont pas eu d’effet notoire sur l’affluence des touristes. En tout cas, l’Etat compte soutenir le transporteur national à la faveur d’un crédit destiné à l’acquisition de pièces de rechange pour la mise à niveau de huit avions inexploités.

Par ailleurs, les préparatifs sont en cours pour le pèlerinage de la Ghriba à Djerba. Les visiteurs de la Tunisie peuvent effectuer leur rite dans des conditions normales comme c’était toujours le cas par le passé. Les pèlerins attendus proviendront de tous les pays du monde notamment de l’Europe, de l’Amérique et de la Russie. Une entrée d’argent est donc prévue à cette occasion très courue.

Laisser un commentaire