Durant tout le mois d’août, Lotfi Abdelli sillonne le pays avec son stand-up. Le Covid-19 n’aura pas gain de cause et du rire et de la bonne humeur seront la meilleure alternative pour chasser les mauvais esprits.

Cela dure depuis plus d’une dizaine d’années, l’aventure de Lotfi Abdelli avec son stand-up. Et on n’attendait pas moins de cet artiste que de revenir sur la scène post-crise du Covid-19 pour apporter du mordant et du piquant à un paysage culturel quasi désert.

Lotfi Abdelli trace sa route pour le bonheur des Tunisiens. Son intarissable humour, son regard observateur de la société, l’intelligence de ses critiques et son incroyable don de maîtriser la scène et de nous faire rire de nous-mêmes lui ont valu l’amour du public. Personnage polémique, il crache ses mots sans les mâcher et tous y passent sans concession : politiciens, personnages publics, citoyens lambda et on aime ça de lui, son franc-parler touche, ébranle, énerve, mais ne laisse pas indifférent.

Tout au long du mois d’août, Lotfi sillonnera le pays en long et en large. Un vrai marathon digne d’un sportif de haut niveau. Quasiment chaque soir sur scène :  Radès, Kasserine, Sfax, Kélibia, Monastir, Nabeul, Sousse, Mateur, Korba, Carthage, Sbeïtla, Gabès, Bizerte, Dougga et Hammamet.

Rappelons, encore et toujours, que le succès de Lotfi n’est pas venu par un coup de baguette magique, c’est un artiste complet qui a fait ses preuves en tant que danseur professionnel, comédien de grand talent au cinéma et à la télé. Et si son humour écorche les âmes sensibles, qu’elles en soient averties car Lotfi ne fait pas dans la dentelle et son public adhère.

Charger plus d'articles
Charger plus par Asma DRISSI
Charger plus dans Actualités

Un commentaire

  1. Tarek K.

    05/08/2020 à 15:53

    c’est un microbe, un parasite, un rat d’égout, un connard…. tout sauf un « humoriste »

    Répondre

Laisser un commentaire