L’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation est à pied d’œuvre pour fournir les services électroniques adéquats aux promoteurs en impliquant d’autres parties et notamment le Conseil supérieur de l’investissement.

M. Salah Ben Youssef, ministre de l’Industrie et des PME, a assisté, mercredi 15 juillet 2020, au siège de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (Apii) à la signature de plusieurs conventions relatives aux services dans le secteur de la constitution de sociétés. Ces conventions ont été conclues entre l’Apii, le ministère des Finances, le Registre national des entreprises, la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) et la Poste tunisienne.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence notamment du Secrétaire général du ministère des Finances, M. Abderrahman Khachteli, le directeur général des impôts, M. Sami Zbidi, le directeur général de l’Apii, M. Amor Bouzouada, le P-d-g de la Cnss, M. Imed Turki, le directeur général du Registre national des entreprises, Adel Chouari, et la représentante du P-d-g de l’Office national de la Poste tunisienne, Mme Faouzia Dkiki.

Diminuer les délais des procédures

Lors de son intervention, M. Salah Ben Youssef a indiqué que ces conventions vont contribuer à développer le système de création d’entreprises à travers l’interlocuteur unique siégeant au sein de l’Apii et ses directions régionales. Il a ajouté que l’agence est à pied d’œuvre pour fournir les services électroniques adéquats aux promoteurs en impliquant d’autres parties, notamment le Conseil supérieur de l’investissement. L’objectif est de faciliter et simplifier les procédures administratives tout en diminuant les délais de création d’entreprises grâce aux moyens de communication modernes et en consacrant la transparence des services fournis par l’espace de l’interlocuteur unique qui constitue un acquis de valeur pour les promoteurs.

Le ministre a relevé que les services de l’interlocuteur unique sont considérés comme une expérience réussie dans l’administration tunisienne et ont été une source d’inspiration pour plusieurs pays africains. A noter que l’espace de l’interlocuteur unique a contribué à l’amélioration du classement de la Tunisie dans l’indicateur du Doing Business pour occuper la 20e place dans la liste de création d’entreprises. C’est un indicateur annexe d’un ensemble d’indicateurs et qui bénéficie du suivi de l’agence depuis les années quatre-vingt-dix.

L’idée consiste à regrouper les  bureaux concernés par les services fournis aux investisseurs et les promoteurs des projets en vue de raccourcir les délais et faciliter les opérations administratives  comme, à titre d’exemple, le dépôt des déclarations d’investissement, la constitution d’entreprises et le retrait des documents nécessaires pour la création de l’entreprise.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire